Bible2000.net Psaumes 119.130 : "La révélation de tes paroles éclaire, elle donne de l'intelligence aux simples."
 
Accueil | Bible | Sujets bibliques | Multimédia | Logiciels | Divers


Définitions  ~  Grammaire grecque
Chapitres :  Romains [3]  [4]  [5]  [6]  [7]  [8]  ~  Quatre versions (Romains)
Chapitres : 1 Jean [1]  [2]  [3]  [4]  [5]  ~  2 Jean [1]  ~  3 Jean [1]  ~  Quatre versions (123 Jean)
Index: mots français & numéros  ~  Index: numéros & références mots grecs



- Quatre versions (123 Jean) -

Texte interlinéaire
R. Houle 2018
J. N. Darby 1872
Louis Segond 1910
Cette colonne affiche le texte de l'interlinéaire, mais simplifié quelque peu.

L'accord des verbes du texte
interlinéaire est ici conservé à tous les modes afin que le lecteur sache à quel temps ils correspondent en grec. Par exemple, à l'indicatif, à chaque fois qu'on lira ici un verbe au "passé simple" cela signifie  que ce temps est à l'aoriste en grec et qu'il correspond soit à un "passé simple" ou à un "passé composé" dans la langue française; tandis qu'à chaque fois qu'on lira ici un verbe au "passé composé" de l'indicatif cela signifie que ce temps est au "parfait" en grec (le "parfait" n'existe pas en français) et qu'il correspond soit à un "présent" ou à un "passé composé" dans la langue française.

Attention! En grec, la  distinction de temps (passé, présent, futur) existe UNIQUEMENT à l'indicatif et non pas aux autres modes (subjonctif, impératif, infinitif, participe, ...).
Pour plus d'explication, cliquez ici.
Cette colonne affiche la traduction "R. Houle 2018" qui a été effectué méticuleusement à partir du grec qui est la langue d'origine des écrits du "Nouveau Testament".

C'est une version pour ceux qui veulent un sens littéral le plus près du grec tout en acceptant que cela puisse donner une lecture un peu rude en français.
     L'auteur a voulu rendre le temps des verbes le plus précis possible dans sa signification en français. On verra que par exemple, le temps au "parfait" en grec (lequel n'existe pas en français) a très souvent
été rendu par un "présent" en français pour refléter la pensée de l'apôtre Jean, tandis que quelquefois, il a mieux été traduit par un "passé composé" pour rester dans la pensée de l'apôtre.

Cette version des trois épîtres de Jean peut être gratuitement copiée, distribuée, utilisée dans un logiciel, affichée sur site Web, etc.
Cette colonne affiche la traduction "J. N. Darby 1872" laquelle a été effectuée directement à partir des langues d'origine (hébreu - araméen - grec) des anciens manuscrits bibliques. L'objectif du traducteur était de s'attacher à rendre le texte biblique des langues d'origine aussi littéral que possible tout en permettant une clarté du texte pour le lecteur.

Cette version est reconnue par plusieurs comme étant l'une des plus littérales en français; elle est très utilisée.

Cette colonne affiche la traduction "Louis Segond 1910" laquelle a été effectuée directement à partir des langues d'origine (hébreu - araméen - grec) des anciens manuscrits bibliques.

L'objectif du traducteur était d'être fidèle aux textes originaux en exprimant le texte biblique dans une langue actuelle.

Cette version est très utilisée.




Texte interlinéaire
R. Houle 2018
J. N. Darby 1872
Louis Segond 1910
1 Jean (chapitre 1)
1.1 Lequel était depuis [le] commencement, lequel nous avons entendu, lequel nous avons vu [avec] nos yeux, lequel nous contemplâmes et nos mains palpèrent, au sujet de la parole de la vie, -  1.1 Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont palpé, au sujet de la parole de la vie,
1.1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de la vie 1.1 -Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, -
1.2 et la vie fut manifestée, et nous avons vu et nous témoignons et nous vous rapportons la vie la [étant] éternelle laquelle était vers le Père et nous fut manifestée, -
1.2 (et la vie a été manifestée, et nous avons vu et nous témoignons et nous vous rapportons la vie éternelle qui était vers le Père et nous a été manifestée,)
1.2 (et la vie a été manifestée ; et nous avons vu, et nous déclarons, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée);
1.2 car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, -
1.3 lequel nous avons vu et nous avons entendu nous rapportons aussi (à) vous, afin que vous aussi vous ayez communion avec nous; or et la communion la nôtre [est] avec le Père et avec son Fils Jésus Christ;
1.3 ce que nous avons vu et entendu nous vous [le] rapportons aussi, afin que vous aussi vous ayez communion avec nous; or, aussi la communion, la nôtre [est] avec le Père et avec son Fils Jésus Oint.
1.3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, afin que vous aussi vous ayez communion avec nous : or notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.
1.3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.
1.4 et nous, nous écrivons celles-ci afin que notre joie soit ayant été complétée.
1.4 Et nous, nous écrivons ces [choses]-ci afin que notre joie soit complète.
1.4 Et nous vous écrivons ces choses, afin que votre joie soit accomplie.
1.4 Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.
1.5 Et celui-ci est le message lequel nous avons entendu depuis lui et [lequel] nous vous faisons connaître, [c'est] que le Dieu est lumière et il n'est pas en lui aucune obscurité.
1.5 Et ceci est le message que nous avons entendu de lui et que nous vous faisons connaître: [c'est] que le Dieu est lumière et aucune obscurité n'est en lui.
1.5 Et c'est ici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons, [savoir] que Dieu est lumière et qu'il n'y a en lui aucunes ténèbres.
1.5 La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres.
1.6 Le cas étant que nous ayons dit que nous avons communion avec lui et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne faisons pas la vérité;
1.6 Si NOUS disons que NOUS avons communion avec lui et que NOUS marchions dans les ténèbres, NOUS mentons et NOUS ne faisons pas la vérité;
1.6 Si nous disons que nous avons communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité ;
1.6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.
1.7 or le cas étant que nous marchions dans la lumière comme lui est dans la lumière, nous avons communion l'un avec l'autre et le sang de Jésus son Fils nous nettoie depuis tout péché.
1.7 (or, si nous marchons dans la lumière, comme lui est dans la lumière, nous avons communion l'un avec l'autre, et le sang de Jésus son Fils nous nettoie de tout péché);
1.7 mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous avons communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché.
1.7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
1.8 Le cas étant que nous ayons dit que nous n'avons pas [de] péché, nous égarons nous-mêmes et la vérité n'est pas dans nous.
1.8 si NOUS [qui disons avoir communion avec lui et qui marchons dans les ténèbres] disons que NOUS n'avons pas [de] péché, NOUS nous égarons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en NOUS;
1.8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous.
1.8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.
1.9 Le cas étant que nous déclarions nos péchés, il est fidèle et juste afin qu'il nous ait laissé les péchés et qu'il nous ait nettoyé depuis toute injustice.
1.9 (si nous [lui] déclarons nos péchés, il est fidèle et juste afin qu'il nous [dé]laisse les péchés et qu'il nous nettoie de toute injustice);
1.9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité.
1.9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
1.10 Le cas étant que nous ayons dit que nous n'avons pas péché, nous le faisons (un) menteur et sa parole n'est pas dans nous.
1.10 si NOUS [qui disons avoir communion avec lui et qui marchons dans les ténèbres] disons que NOUS ne péchons pas, NOUS le faisons menteur et sa parole n'est pas en NOUS.
1.10 si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur et sa parole n'est pas en nous.
1.10 Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.
1 Jean (chapitre 2)
2.1 Mes (petits) enfants, je vous écris celles-ci afin que vous n'ayez pas péché. Et le cas étant qu'un certain [individu] ait péché, nous avons [un] paraclet vers le Père Jésus Christ juste,
2.1 Mes (petits) enfants, je vous écris ces [choses]-ci afin que VOUS ne péchiez pas; et si [il arrive que] quelqu'un pèche, nous avons [un] défenseur vers le Père, Jésus Oint, juste;
2.1 Mes enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez pas ; et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ, le juste ;
2.1 -Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste.
2.2 et lui il est propitiation au sujet de nos péchés, or pas seulement au sujet des nôtres mais aussi au sujet du monde entier.
2.2 et lui est propitiation au sujet de nos péchés, or pas au sujet des nôtres seulement, mais aussi au sujet [de ceux] du monde entier.
2.2 et lui est la propitiation pour nos péchés, et non pas seulement pour les nôtres, mais aussi pour le monde entier.
2.2 Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.
2.3 Et dans ceci nous connaissons que nous l'avons connu, le cas étant que nous gardions ses commandements.
2.3 Et en ceci nous savons que nous le connaissons: si nous gardons ses commandements.
2.3 Et par ceci nous savons que nous le connaissons, [savoir] si nous gardons ses commandements.
2.3 Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu.
2.4 Le disant que je l'ai connu, et ne gardant pas ses commandements il est [un] menteur, et dans celui-ci n'est pas la vérité.
2.4 Celui qui dit : "Je le connais", et ne garde pas ses commandements, est [un] menteur, et la vérité n'est pas en celui-ci.
2.4 Celui qui dit : Je le connais, et qui ne garde pas ses commandements, est menteur, et la vérité n'est pas en lui.
2.4 Celui qui dit: Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui.
2.5 Or lequel le cas étant qu'il garde sa parole, dans celui-ci l'amour du Dieu a vraiment été rendu parfait. Dans ceci nous connaissons que nous sommes dans lui;
2.5 Or, si quelqu'un garde sa parole, en celui-ci l'amour du Dieu est vraiment rendu parfait : en ceci nous connaissons que nous sommes en lui.
2.5 Mais quiconque garde sa parole, - en lui l'amour de Dieu est véritablement consommé : par cela nous savons que nous sommes en lui.
2.5 Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons que nous sommes en lui.
2.6 le disant demeurer dans lui (il) doit lui aussi marcher {ainsi} comme celui-là (il) marcha.
2.6 Celui qui dit demeurer en lui, doit lui aussi marcher comme celui-là a marché.
2.6 Celui qui dit demeurer en lui, doit lui-même aussi marcher comme lui a marché.
2.6 Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.
2.7 (Bien-)aimés, je ne vous écris pas [un] commandement nouveau, mais [un] commandement ancien lequel vous aviez depuis [le] commencement; le commandement le [étant] ancien est la parole laquelle vous entendîtes.
2.7 (Bien-)aimés, je ne vous écris pas [un] commandement nouveau, mais [un] commandement ancien que vous aviez depuis [le] commencement; le commandement ancien est la parole que vous avez entendue.
2.7 Bien-aimés, je ne vous écris pas un commandement nouveau, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement. Le commandement ancien est la parole que vous avez entendue.
2.7 Bien-aimés, ce n'est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement; ce commandement ancien, c'est la parole que vous avez entendue.
2.8 De nouveau je vous écris [un] commandement nouveau, lequel est vrai dans lui et dans vous, [parce] que l'obscurité est passée et la lumière la [étant] véritable paraît déjà.
2.8 De nouveau, je vous écris [un] commandement nouveau, lequel est vrai en lui et en vous, [parce] que l'obscurité est passée et la véritable lumière paraît déjà.
2.8 Encore une fois, je vous écris un commandement nouveau, ce qui est vrai en lui et en vous, parce que les ténèbres s'en vont et que la vraie lumière luit déjà.
2.8 Toutefois, c'est un commandement nouveau que je vous écris, ce qui est vrai en lui et en vous ,car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà.
2.9 Le disant être dans la lumière et haïssant son frère est dans l'obscurité jusqu'à maintenant.
2.9 Celui qui dit être dans la lumière et [qui] hait son frère, est dans l'obscurité jusqu'à maintenant
2.9 Celui qui dit être dans la lumière et qui hait son frère, est dans les ténèbres jusqu'à maintenant.
2.9 Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.
2.10 Le aimant son frère (il) demeure dans la lumière, et [le] scandale n'est pas dans lui;
2.10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et [le] scandale n'est pas en lui.
2.10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et il n'y a point en lui d'occasion de chute.
2.10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n'est en lui.
2.11 or le haïssant son frère (il) est dans l'obscurité et il marche dans l'obscurité, et il n'a pas vu où il va, [parce] que l'obscurité aveugla ses yeux.
2.11 Or, celui qui hait son frère est dans l'obscurité et il marche dans l'obscurité; et il ne voit pas où il va, [parce] que l'obscurité a aveuglé ses yeux.
2.11 Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, et il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.
2.11 Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.
2.12 Je vous écris, (petits) enfants, [parce] que les péchés vous ont été [dé]laissés à travers son nom;
2.12 (Petits) enfants, je vous écris, [parce] que les péchés vous sont [dé]laissés par son nom.
2.12 Je vous écris, enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés par son nom.
2.12 Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom.
2.13 je vous écris, pères, [parce] que vous avez connu le [étant] depuis [le] commencement; je vous écris, jeunes hommes, [parce] que vous avez vaincu le [étant] méchant. Je vous écrivis, enfants, [parce] que vous avez connu le Père;
2.13 Pères, je vous écris, [parce] que vous connaissez celui qui est depuis [le] commencement. Jeunes hommes, je vous écris, [parce] que vous vainquez le méchant. Enfants, je vous ai écrit, [parce] que vous connaissez le Père.
2.13 Je vous écris, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le méchant. Je vous écris, petits enfants, parce que vous connaissez le Père.
2.13 Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père.
2.14 je vous écrivis, pères, [parce] que vous avez connu le [étant] depuis [le] commencement; je vous écrivis, jeunes hommes, [parce] que vous êtes forts et la parole du Dieu demeure dans vous et vous avez vaincu le [étant] méchant.
2.14 Pères, je vous ai écrit, [parce] que vous connaissez celui qui est depuis [le] commencement. Jeunes hommes, je vous ai écrit, [parce] que vous êtes forts et [que] la parole du Dieu demeure en vous et [que] vous vainquez le méchant.
2.14 Je vous ai écrit, pères, parce que vous connaissez celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le méchant.
2.14 Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin.
2.15 N'aimez pas le monde ni les [étant] dans le monde. Le cas étant qu'un certain [individu] aime le monde, l'amour du Père n'est pas dans lui;
2.15 N'aimez pas le monde ni les [choses qui sont] dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui,
2.15 N'aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde : si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui ;
2.15 N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui;
2.16 [parce] que tout le [étant] dans le monde, le désir de la chair et le désir des yeux et la fanfaronnade de la subsistance, n'est pas du Père, mais est du monde;
2.16 [parce] que tout ce [qui est] dans le monde (le désir de la chair, et le désir des yeux, et la fanfaronnade de la subsistance), n'est pas du Père, mais est du monde;
2.16 parce que tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, n'est pas du Père, mais est du monde ;
2.16 car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.
2.17 et le monde passe (pour lui-même) et son désir, or le faisant la volonté du Dieu demeure dans l'éternité.
2.17 et le monde passe, et son désir; or celui qui fait la volonté du Dieu demeure pour l'éternité.
2.17 et le monde s'en va et sa convoitise, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.
2.17 Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.
2.18 Enfants, [la] dernière heure est, et comme vous entendîtes que vient [un] antichrist, maintenant aussi [des] antichrists beaucoup sont devenus; d'où nous connaissons que [la] dernière heure est.
2.18 Enfants, [c']est [la] dernière heure; et comme vous avez entendu qu'[un] antichrist vient, maintenant aussi beaucoup [d']antichrists sont devenus [manifestes] : d'où nous connaissons que [c']est [la] dernière heure.
2.18 Petits enfants, c'est la dernière heure ; et comme vous avez entendu que l'antichrist vient, maintenant aussi il y a plusieurs antichrists, par quoi nous savons que c'est la dernière heure :
2.18 Petits enfants, c'est la dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c'est la dernière heure.
2.19 Ils sortirent de nous, mais ils n'étaient pas de nous; car s'ils étaient de nous, le cas étant ils étaient demeurés avec nous; mais [c'est] afin qu'ils aient été manifestés que tous ne sont pas de nous.
2.19 Ils sont sortis de nous, mais ils n'étaient pas de nous; car s'ils avaient été de nous, dans ce cas ils seraient demeurés avec nous; mais [c'est] afin qu'ils soient manifestés [comme tels pour démontrer] que tous ne sont pas de nous.
2.19 ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ; car s'ils eussent été des nôtres, ils fussent demeurés avec nous ; mais c'est afin qu'ils fussent manifestés comme n'étant aucun [d'eux] des nôtres.
2.19 Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu'il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres.
2.20 Et vous vous avez [l']onction depuis le [étant] saint; [[et]] tous vous avez vu -
2.20 Et vous, vous avez [l']onction [venant] de celui [qui est] saint : tous, vous voyez [la vérité].
2.20 Et vous, vous avez l'onction de la part du Saint et vous connaissez toutes choses.
2.20 Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance.
2.21 Je ne vous écrivis pas [parce] que vous n'avez pas vu la vérité, mais [parce] que vous l'avez vu, et que tout mensonge n'est pas de la vérité.
2.21 Je ne vous ai pas écrit [parce] que vous ne voyez pas la vérité, mais [parce] que vous la voyez et que tout [ce qui est un] mensonge n'est pas de la vérité.
2.21 Je ne vous ai pas écrit parce que vous ne connaissez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu'aucun mensonge ne vient de la vérité.
2.21 Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité.
2.22 Quel est le menteur si [ce n'est] pas le niant [disant] que Jésus n'est pas le Christ ? Celui-ci est l'antichrist, le niant le Père et le Fils.
2.22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie [en disant] que Jésus n'est pas le Oint ? Celui-ci est l'antichrist, celui qui nie le Père et le Fils.
2.22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antichrist, qui nie le Père et le Fils.
2.22 Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.
2.23 Tout le niant le Fils n'a ni le Père; le déclarant le Fils a aussi le Père.
2.23 Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; celui qui déclare le Fils a aussi le Père.
2.23 Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père ; celui qui confesse le Fils a aussi le Père.
2.23 Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.
2.24 Lequel vous vous entendîtes depuis [le] commencement, (qu'il) demeure dans vous; le cas étant que lequel vous entendîtes depuis [le] commencement ait demeuré dans vous, vous aussi vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
2.24 Que ce que vous vous avez entendu depuis [le] commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu depuis [le] commencement demeure en vous, vous aussi vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
2.24 Pour vous, que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous : si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous aussi vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
2.24 Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père.
2.25 Et la promesse laquelle lui nous promit est celle-ci, la vie la [étant] éternelle.
2.25 Et la promesse que lui nous a promise est celle-ci : la vie éternelle.
2.25 Et c'est ici la promesse que lui nous a promise, - la vie éternelle.
2.25 Et la promesse qu'il nous a faite, c'est la vie éternelle.
2.26 Je vous écrivis celles-ci au sujet des égarant vous.
2.26 Je vous ai écrit ces [choses]-ci au sujet de ceux qui vous égarent.
2.26 Je vous ai écrit ces choses touchant ceux qui vous égarent ;
2.26 Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent.
2.27 Et vous l'onction laquelle vous eûtes (+) depuis lui (elle) demeure dans vous, et vous n'avez pas [de] besoin afin qu'un certain [individu] vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne au sujet de toutes [choses], et elle est vraie et elle n'est pas mensonge, et comme elle vous enseigna,  {vous} demeurez dans lui.
2.27 Et vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin que quelqu'un vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne au sujet de toutes [choses] (et elle est vraie et elle n'est pas mensonge), comme aussi elle vous a enseignés, demeurez en lui.
2.27 et, pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin que personne vous enseigne ; mais comme la même onction vous enseigne à l'égard de toutes choses, et qu'elle est vraie et n'est pas mensonge, - et selon qu'elle vous a enseignés, vous demeurerez en lui.
2.27 Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés.
2.28 Et maintenant, (petits) enfants, demeurez dans lui, afin que le cas étant qu'il ait été manifesté, que nous ayons eu hardiesse et que nous n'ayons pas été honteux depuis lui dans sa présence.
2.28 Et maintenant, (petits) enfants, demeurez en lui, afin que, s'il est manifesté, nous ayons hardiesse et que nous ne soyons pas honteux [en face] de lui en sa présence.
2.28 Et maintenant, enfants, demeurez en lui, afin que, quand il sera manifesté, nous ayons de l'assurance et que nous ne soyons pas couverts de honte, de par lui, à sa venue.
2.28 Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui.
2.29 Le cas étant que vous ayez vu qu'il est juste, connaissez [[aussi]] que tout le faisant la justice (il) a été généré de lui.
2.29 Si vous voyez qu'il est juste, connaissez que quiconque fait la justice est généré de lui.
2.29 Si vous savez qu'il est juste, sachez que quiconque pratique la justice est né de lui.
2.29 Si vous savez qu'il est juste, reconnaissez que quiconque pratique la justice est né de lui.
1 Jean (chapitre 3)
3.1 Ayez vu quel genre d'amour le Père nous a donné afin que nous ayons été appelés enfants de Dieu, [[et nous sommes,]] à travers ceci le monde ne nous connaît pas [c'est] qu'il ne le connut pas.
3.1 Voyez quel genre d'amour le Père nous donne afin que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Par ceci le monde ne nous connaît pas : [c'est] qu'il ne l'a pas connu.
3.1 - Voyez de quel amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu ; c'est pourquoi le monde ne nous connaît pas, parce qu'il ne l'a pas connu.
3.1 -Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu.
3.2 (Bien-)aimés, maintenant nous sommes enfants de Dieu, et quel [ ] nous serons ne fut pas encore manifesté. Nous avons vu que le cas étant qu'il ait été manifesté nous serons semblables (à ) lui, [parce] que nous le verrons comme il est.
3.2 (Bien-)aimés, maintenant nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; nous voyons que, s'il est manifesté, nous serons semblables (à) lui, [parce] que nous le verrons comme il est.
3.2 Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; nous savons que quand il sera manifesté, nous lui serons semblables, car nous le verrons comme il est.
3.2 Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.
3.3 Et tout le ayant l'espérance celle-ci sur lui (il) purifie lui-même comme celui-là est pur.
3.3 Et quiconque a cette espérance-ci [fondée] sur lui, se purifie lui-même, comme celui-là est pur.
3.3 Et quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui est pur.
3.3 Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur.
3.4 Tout le faisant le péché (il) fait aussi l'absence de loi, et le péché est l'absence de loi.
3.4 Quiconque fait le péché, fait aussi l'absence d'équité; et le péché est l'absence d'équité.
3.4 Quiconque pratique le péché, pratique aussi l'iniquité, et le péché est l'iniquité.
3.4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.
3.5 Et vous avez vu que celui-là fut manifesté afin qu'il ait retiré les péchés, et [le] péché n'est pas dans lui.
3.5 Et vous voyez que celui-là a été manifesté afin qu'il retire les péchés, et [le] péché n'est pas en lui.
3.5 Et vous savez que lui a été manifesté, afin qu'il ôtât nos péchés; et il n'y a point de péché en lui.
3.5 Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n'y a point en lui de péché.
3.6 Tout le demeurant dans lui ne pèche pas; tout le péchant ne l'a pas vu ni ne l'a [pas] connu.
3.6 Quiconque demeure en lui ne pèche pas; quiconque pèche ne le voit pas, ni ne le connaît.
3.6 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l'a pas vu, ni ne l'a pas connu.
3.6 Quiconque demeure en lui ne pèche point; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu.
3.7 (Petits) enfants, qu'aucun [individu] ne vous égare; le faisant la justice (il) est juste, comme celui-là est juste;
3.7 (Petits) enfants, que personne ne vous égare : celui qui fait la justice est juste comme celui-là est juste;
3.7 Enfants, que personne ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste, comme lui est juste.
3.7 Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste.
3.8 le faisant le péché (il) est du diable, [parce] que le diable pèche depuis [le] commencement. Dans ceci le Fils du Dieu fut manifesté afin qu'il ait défait les oeuvres du diable.
3.8 celui qui fait le péché est du diable, [parce] que le diable pèche depuis [le] commencement. En ceci le Fils du Dieu a été manifesté : afin qu'il défasse les oeuvres du diable.
3.8 Celui qui pratique le péché est du diable, car dès le commencement le diable pèche. C'est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté, afin qu'il détruisît les oeuvres du diable.
3.8 Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable.
3.9 Tout le ayant été généré du Dieu ne fait pas [de] péché, [parce] que sa semence demeure dans lui, et il ne peut pas pécher, [parce] qu'il a été généré du Dieu.
3.9 Quiconque est généré du Dieu ne fait pas [de] péché, [parce] que Sa semence demeure en lui; et il ne peut pas pécher, [parce] qu'il est généré du Dieu.
3.9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, car la semence de Dieu demeure en lui, et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu.
3.9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu.
3.10 Dans ceci [c']est manifeste{s} les enfants du Dieu et les enfants du diable; tout le faisant pas [la] justice (il) n'est pas du Dieu, et le n'aimant pas son frère.
3.10 En ceci sont manifestes les enfants du Dieu et les enfants du diable : quiconque ne fait pas [la] justice n'est pas du Dieu, et celui qui n'aime pas son frère.
3.10 Par ceci sont [rendus] manifestes les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, et celui qui n'aime pas son frère.
3.10 C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère.
3.11 [En sorte] que ceci est le message lequel vous entendîtes depuis [le] commencement, afin que nous [nous] aimions les uns les autres;
3.11 [En sorte] que ceci est le message que vous avez entendu depuis [le] commencement, afin que nous [nous] aimions l'un l'autre;
3.11 Car c'est ici le message que vous avez entendu dès le commencement, [savoir] que nous nous aimions l'un l'autre,
3.11 Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres,
3.12 pas comme Caïn (il) était du [étant] méchant et (il) tua son frère; et à cause de quelle [raison] le tua-t-il ? [Parce] que ses oeuvres étai[en]t méchantes, or les [oeuvres] de son frère [étaient] justes.
3.12 pas comme Caïn : il était du méchant et il a tué son frère. Et à cause de quelle [raison] l'a-t-il tué ? [Parce] que ses oeuvres étaient méchantes; or celles de son frère [étaient] justes.
3.12 non comme Caïn était du méchant et tua son frère. Et pour quelle raison le tua-t-il ? Parce que ses oeuvres étaient mauvaises et que celles de son frère étaient justes.
3.12 et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il? parce que ses oeuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes.
3.13 Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.
3.13 Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.
3.13 Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.
3.13 Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.
3.14 Nous nous avons vu que nous sommes passés de la mort dans la vie, [parce] que nous aimons les frères; le n'aimant pas (il) demeure dans la mort.
3.14 Nous, nous voyons que nous sommes passés de la mort dans la vie, [parce] que nous aimons les frères; celui qui n'aime pas demeure dans la mort.
3.14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères ; celui qui n'aime pas son frère demeure dans la mort.
3.14 Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.
3.15 Tout le haïssant son frère (il) est [un] homicide, et vous avez vu que tout homicide (il) n'a pas [la] vie éternelle demeurant dans lui.
3.15 Quiconque hait son frère est [un] homicide; et vous voyez que quelconque homicide n'a pas [la] vie éternelle demeurant en lui.
3.15 Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
3.15 Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
3.16 Dans ceci nous avons connu l'amour, [c'est] que celui-là (il) mit son âme pour nous; et nous nous devons avoir mis les âmes pour les frères.
3.16 En ceci nous connaissons l'amour : [c'est] que celui-là a mis son âme pour nous; nous aussi, nous devons mettre les âmes pour les frères.
3.16 Par ceci nous avons connu l'amour, c'est que lui a laissé sa vie pour nous ; et nous, nous devons laisser nos vies pour les frères.
3.16 Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.
3.17 Or lequel le cas étant qu'il ait la subsistance du monde et qu'il voie (en spectateur) son frère ayant [un] besoin et qu'il ait fermé ses entrailles depuis lui, comment l'amour du Dieu demeure-t-il dans lui ?
3.17 Or, si quelqu'un a la subsistance du monde et voit son frère ayant [un] besoin et lui ferme ses entrailles, comment l'amour du Dieu demeure-t-il en lui ?
3.17 Mais celui qui a les biens de ce monde, et qui voit son frère dans le besoin, et qui lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?
3.17 Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui?
3.18 (Petits) enfants, que nous n'aimions pas [de] parole ni [de] la langue, mais en oeuvre et vérité.
3.18 (Petits) enfants, n'aimons pas [de] parole ni [de] la langue, mais en oeuvre et vérité :
3.18 Enfants, n'aimons pas de parole ni de langue, mais en action et en vérité.
3.18 Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.
3.19 [[Et]] Dans ceci nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous persuaderons notre coeur devant lui
3.19 en ceci nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous persuaderons notre coeur devant lui,
3.19 Et par ceci nous saurons que nous sommes de la vérité, et nous assurerons nos coeurs devant lui
3.19 Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos coeurs devant lui;
3.20 [parce] que le cas étant que notre coeur  juge défavorablement, le Dieu est plus grand que notre coeur et il connaît tout.
3.20 [parce] que, si notre coeur [nous] juge défavorablement, le Dieu est plus grand que notre coeur; aussi il connaît tout.
3.20 - que, si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur et il sait toutes choses.
3.20 car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses.
3.21 (Bien-)aimés, le cas étant que [[notre]] coeur ne juge pas défavorablement, nous avons hardiesse vers le Dieu,
3.21 (Bien-)aimés, si notre coeur ne [nous] juge pas défavorablement, nous avons hardiesse vers le Dieu;
3.21 Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance envers Dieu ;
3.21 Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.
3.22 et lequel le cas étant que nous demandions nous avons (+) depuis lui, [parce] que nous gardons ses commandements et nous faisons les [étant] agréables sous ses regards.
3.22 et si nous demandons quoi que ce soit, nous [le] recevons de lui, [parce] que nous gardons ses commandements et faisons les [choses qui sont] agréables sous ses regards.
3.22 et quoi que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous pratiquons les choses qui sont agréables devant lui.
3.22 Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable.
3.23 Et celui-ci est son commandement, afin que nous ayons eu foi [dans] le nom de son Fils Jésus Christ et que nous nous aimions les uns les autres, comme il nous donna [le] commandement.
3.23 Et celui-ci est son commandement, afin que nous ayons foi [dans] le nom de son Fils Jésus Oint et que nous nous aimions les uns les autres, comme il nous [en] a donné [le] commandement.
3.23 - Et c'est ici son commandement, que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ et que nous nous aimions l'un l'autre, selon qu'il nous en a donné le commandement ;
3.23 Et c'est ici son commandement: que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu'il nous a donné.
3.24 Et le gardant ses commandements (il) demeure dans lui et lui dans lui; et dans ceci nous connaissons qu'il demeure dans nous, de l'Esprit duquel il nous donna.
3.24 Et celui qui garde ses commandements demeure en Lui et Lui en lui; et en ceci nous connaissons qu'il demeure en nous : [par ce qui vient] de l'Esprit qu'il nous a donné.
3.24 et celui qui garde ses commandements demeure en lui, et lui en cet homme; et par ceci nous savons qu'il demeure en nous, [savoir] par l'Esprit qu'il nous a donné.
3.24 Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui; et nous connaissons qu'il demeure en nous par l'Esprit qu'il nous a donné.
1 Jean (chapitre 4)
4.1 (Bien-)aimés, n'ayez pas foi [en] tout esprit, mais évaluez les esprits si [c']est du Dieu, [parce] que beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde.
4.1 (Bien-)aimés, n'ayez pas foi [en] tout esprit, mais évaluez les esprits [en voyant] si [c']est du Dieu, [parce] que beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde.
4.1 Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits [pour voir] s'ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde.
4.1 -Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
4.2 Dans ceci vous connaissez l'Esprit du Dieu; tout esprit lequel déclare Jésus Christ (étant) venu en chair (il) est du Dieu;
4.2 En ceci vous connaissez l'Esprit du Dieu : tout esprit qui déclare Jésus Oint venu en chair est du Dieu.
4.2 Par ceci vous connaissez l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu,
4.2 Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;
4.3 et tout esprit lequel ne déclare pas le Jésus (il) n'est pas du Dieu; et ceci est le [étant] de l'antichrist, lequel vous avez entendu qu'il vient, et maintenant (il) est déjà dans le monde.
4.3 Et tout esprit qui ne déclare pas le Jésus, n'est pas du Dieu; et ceci est celui de l'antichrist, lequel vous avez entendu qu'il vient, et maintenant il est déjà dans le monde.
4.3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus Christ venu en chair n'est pas de Dieu ; et ceci est l'[esprit] de l'antichrist, duquel vous avez ouï dire qu'il vient, et déjà maintenant il est dans le monde.
4.3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.
4.4 Vous vous êtes du Dieu, (petits) enfants, et vous les avez vaincus, [parce] que le [étant] dans vous est plus grand que le [étant] dans le monde;
4.4 Vous, (petits) enfants, vous êtes du Dieu et vous les avez vaincus, [parce] que celui [qui est] en vous est plus grand que celui [qui est] dans le monde.
4.4 Pour vous, enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.
4.4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.
4.5 eux ils sont du monde; à cause de ceci ils parlent [selon ce qui est] du monde et le monde entend d'eux.
4.5 Eux, ils sont du monde; à cause de ceci ils parlent [selon ce qui est] du monde, et le monde les entend.
4.5 Pour eux, ils sont du monde ; c'est pourquoi ils parlent selon les principes du monde, et le monde les écoute.
4.5 Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute.
4.6 Nous nous sommes du Dieu; le connaissant le Dieu (il) nous entend, lequel n'est pas du Dieu (il) n'entend pas de nous. De ceci nous connaissons l'Esprit de la vérité et l'esprit de l'égarement.
4.6 Nous, nous sommes du Dieu. Celui qui connaît le Dieu, nous entend; celui qui n'est pas du Dieu, ne nous entend pas : de ceci nous connaissons l'Esprit de la vérité et l'esprit de l'égarement.
4.6 Nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas : à cela nous connaissons l'esprit de vérité et l'esprit d'erreur.
4.6 Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas: c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur.
4.7 (Bien-)aimés, que nous (nous) aimions les uns les autres, [parce] que l'amour est du Dieu, et tout le aimant (il) a été généré du Dieu et (il) connaît le Dieu.
4.7 (Bien-)aimés, aimons-nous les uns les autres, [parce] que l'amour est du Dieu; et quiconque aime est généré du Dieu et connaît le Dieu.
4.7 Bien-aimés, aimons-nous l'un l'autre, car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
4.7 Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
4.8 Le n'aimant pas (il) ne connut pas le Dieu, [parce] que le Dieu est amour.
4.8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu le Dieu, [parce] que le Dieu est amour.
4.8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
4.8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
4.9 Dans ceci l'amour du Dieu fut manifesté dans nous, [en ce] que le Dieu a envoyé dans le monde son Fils le seul-né afin que nous ayons vécu à travers lui.
4.9 En ceci l'amour du Dieu a été manifesté en nous, [en ce] que le Dieu a envoyé dans le monde son Fils seul-né, afin que nous vivions à travers lui.
4.9 En ceci a été manifesté l'amour de Dieu pour nous, c'est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui ;
4.9 L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
4.10 Dans ceci est l'amour, pas [en ce] que nous nous avons aimé le Dieu, mais [en ce] que lui nous aima et envoya son Fils propitiation au sujet de nos péchés.
4.10 En ceci est l'amour, non pas [en ce] que nous, nous avons aimé le Dieu, mais [en ce] que lui nous a aimés et a envoyé son Fils propitiation au sujet de nos péchés.
4.10 en ceci est l'amour, non en ce que nous, nous ayons aimé Dieu, mais en ce que lui nous aima et qu'il envoya son Fils [pour être la] propitiation pour nos péchés.
4.10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
4.11 (Bien-)aimés, si le Dieu nous aima ainsi, nous aussi nous devons nous aimer les uns les autres.
4.11 (Bien-)aimés, si le Dieu nous a aimés ainsi, nous aussi nous devons nous aimer les uns les autres.
4.11 Bien-aimés, si Dieu nous aima ainsi, nous aussi nous devons nous aimer l'un l'autre.
4.11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
4.12 Dieu jamais aucun [individu l']a  contemplé. Le cas étant que nous nous aimions les uns les autres, le Dieu demeure dans nous et son amour est ayant été rendu parfait dans nous.
4.12 Dieu, jamais personne ne [l']a contemplé. Si nous nous aimons les uns les autres, le Dieu demeure en nous et son amour est rendu parfait en nous.
4.12 Personne ne vit jamais Dieu ; si nous nous aimons l'un l'autre, Dieu demeure en nous, et son amour est consommé en nous.
4.12 Personne n'a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.
4.13 Dans ceci nous connaissons que nous demeurons dans lui et lui dans nous, [c'est] qu'il nous a donné de son Esprit.
4.13 En ceci nous connaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : [c'est] qu'il nous donne de son Esprit.
4.13 Par ceci nous savons que nous demeurons en lui et lui en nous, c'est qu'il nous a donné de son Esprit ;
4.13 Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.
4.14 Et nous nous avons contemplé et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils sauveur du monde.
4.14 Et nous, nous avons contemplé et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils sauveur du monde.
4.14 et nous, nous avons vu et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils [pour être le] Sauveur du monde.
4.14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
4.15 Lequel le cas étant qu'il ait déclaré que Jésus [[Christ]] est le Fils du Dieu, le Dieu demeure dans lui et lui dans le Dieu.
4.15 Si quelqu'un déclare que Jésus est le Fils du Dieu, le Dieu demeure en lui et lui dans le Dieu.
4.15 Quiconque confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu.
4.15 Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
4.16 Et nous nous avons connu et nous avons eu foi [à] l'amour lequel le Dieu a dans nous. Le Dieu est amour, et le demeurant dans l'amour demeure dans le Dieu et le Dieu demeure dans lui.
4.16 Et nous, nous connaissons et avons foi [à] l'amour que le Dieu a en nous : le Dieu est amour, et celui qui demeure dans l'amour demeure dans le Dieu, et le Dieu demeure en lui.
4.16 Et nous avons connu et cru l'amour que Dieu a pour nous. Dieu est amour, et celui qui demeure dans l'amour, demeure en Dieu et Dieu en lui.
4.16 Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
4.17 Dans ceci l'amour a été rendu parfait avec nous, afin que nous ayons hardiesse dans le jour du jugement, [c'est] que comme est celui-là nous sommes nous aussi dans le monde celui-ci.
4.17 En ceci l'amour est rendu parfait avec nous, afin que nous ayons hardiesse dans le jour du jugement : [c'est] que comme celui-là est, nous aussi, nous sommes, dans ce monde-ci.
4.17 En ceci est consommé l'amour avec nous, afin que nous ayons toute assurance au jour du jugement, c'est que, comme il est, lui, nous sommes, nous aussi, dans ce monde.
4.17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.
4.18 [La] crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait envoie la crainte à l'extérieur, [parce] que la crainte a [du] retranchement, or le craignant n'a pas été rendu parfait dans l'amour.
4.18 [La] crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait envoie à l'extérieur la crainte, [parce] que la crainte a [du] retranchement; or celui qui craint n'est pas rendu parfait dans l'amour.
4.18 Il n'y a pas de crainte dans l'amour, mais l'amour parfait chasse la crainte, car la crainte porte avec elle du tourment ; et celui qui craint n'est pas consommé dans l'amour.
4.18 La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.
4.19 Nous nous aimons, [parce] que lui nous aima [le] premier.
4.19 Nous, nous aimons, [parce] que lui nous a aimés [le] premier.
4.19 Nous, nous l'aimons parce que lui nous a aimés le premier.
4.19 Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier.
4.20 Le cas étant qu'un certain [individu] ait dit que j'aime le Dieu, et qu'il haïsse son frère, est [un] menteur; car le n'aimant pas son frère lequel (il) a vu, (il) ne peut pas aimer le Dieu lequel (il) n'a pas vu.
4.20 Si quelqu'un dit : "J'aime le Dieu", et qu'il haïsse son frère, il est [un] menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, ne peut pas [en même temps] aimer le Dieu qu'il ne voit pas.
4.20 Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, il est menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ?
4.20 Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas?
4.21 Et nous avons depuis lui le commandement celui-ci, afin que le aimant le Dieu qu'il aime aussi son frère.
4.21 Et nous avons de lui ce commandement-ci afin que celui qui aime le Dieu, aime aussi son frère.
4.21 Et nous avons ce commandement de sa part, que celui qui aime Dieu, aime aussi son frère.
4.21 Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.
1 Jean (chapitre 5)
5.1 Tout le ayant foi [ ] que Jésus est le Christ (il) a été généré de Dieu, et tout le aimant le ayant généré (il) aime [[aussi]] le ayant été généré de lui.
5.1 Quiconque a foi que Jésus est le Oint, est généré du Dieu; et quiconque aime Celui qui a généré, aime [[aussi]] celui qui est généré de lui.
5.1 Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu; et quiconque aime celui qui a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui.
5.1 -Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l'a engendré aime aussi celui qui est né de lui.
5.2 Dans ceci nous connaissons que nous aimons les enfants du Dieu, quand que nous aimions le Dieu et que nous fassions ses commandements;
5.2 En ceci nous connaissons que nous aimons les enfants du Dieu : quand nous aimons le Dieu et faisons ses commandements;
5.2 Par ceci nous savons que nous aimons les enfants de Dieu, c'est quand nous aimons Dieu et que nous gardons ses commandements ;
5.2 Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements.
5.3 car l'amour du Dieu est celui-ci afin que nous gardions ses commandements, et ses commandements ne sont pas pesants,
5.3 car l'amour du Dieu est celui-ci, afin que nous gardions ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pesants,
5.3 car c'est ici l'amour de Dieu, que nous gardions ses commandements, et ses commandements ne sont pas pénibles,
5.3 Car l'amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,
5.4 [parce] que tout le ayant été généré du Dieu (il) vainc le monde. Et celui-ci est le moyen de victoire le ayant vaincu le monde, notre foi.
5.4 [parce] quiconque est généré du Dieu, vainc le monde; et le moyen de victoire qui a vaincu le monde, est celui-ci : notre foi.
5.4 parce que tout ce qui est né de Dieu est victorieux du monde ; et c'est ici la victoire qui a vaincu le monde, [savoir] notre foi.
5.4 parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi.
5.5 Or quel [ ] est le vainquant le monde sinon le ayant foi [ ] que Jésus est le fils du Dieu?
5.5 Or, quel est celui qui vainc le monde, sinon celui qui a foi que Jésus est le fils du Dieu ?
5.5 Qui est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?
5.5 Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu?
5.6 Celui-ci est le étant venu à travers eau et sang, Jésus Christ; pas dans l'eau seulement, mais dans l'eau et dans le sang; et l'Esprit est le témoignant, [parce] que l'Esprit est la vérité.
5.6 Celui-ci, Jésus Oint, est celui qui est venu à travers [l']eau et [le] sang; pas par l'eau seulement, mais par l'eau et par le sang; et celui qui témoigne est l'Esprit, [parce] que l'Esprit est la vérité;
5.6 C'est lui qui est venu par [l']eau et par [le] sang, Jésus le Christ, non seulement dans [la puissance de] l'eau, mais dans [la puissance de] l'eau et du sang ; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, car l'Esprit est la vérité;
5.6 C'est lui, Jésus Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité.
5.7 [En sorte] que les témoignant sont trois, [[dans le ciel : le Père, la Parole, et l'Esprit Saint; et ceux-ci les trois sont un;
5.7 [en sorte] que ceux qui témoignent sont trois :
5.7 car il y en a trois qui rendent témoignage :
5.7 Car il y en a trois qui rendent témoignage:
5.8 et les témoignant dans la terre sont trois]] l'Esprit et l'eau et le sang, et les trois sont dans le un.
5.8 l'Esprit et l'eau et le sang; et les trois sont dans l'un[ité].
5.8 l'Esprit, et l'eau, et le sang, et les trois sont [d'accord] pour un même [témoignage].
5.8 l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord.
5.9 Si nous avons (+) le témoignage des humains, le témoignage du Dieu est plus grand, [parce] que celui-ci est le témoignage du Dieu qu'il a témoigné au sujet de son Fils.
5.9 Si nous recevons le témoignage des humains, le témoignage du Dieu est plus grand, [parce] que le témoignage du Dieu est celui-ci qu'il témoigne au sujet de son Fils.
5.9 Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; car c'est ici le témoignage de Dieu qu'il a rendu au sujet de son Fils.
5.9 Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu'il a rendu témoignage à son Fils.
5.10 Le ayant foi dans le Fils du Dieu a le témoignage dans lui-même; le n'ayant pas foi [dans] le Dieu l'a fait [un] menteur, [parce] qu'il n'a pas eu foi dans le témoignage lequel le Dieu a témoigné au sujet de son Fils.
5.10 (Celui qui a foi dans le Fils du Dieu, a le témoignage en lui-même; celui qui n'a pas foi [dans] le Dieu, le fait [un] menteur, [parce] qu'il n'a pas foi dans le témoignage que le Dieu témoigne au sujet de son Fils.)
5.10 Celui qui croit au Fils de Dieu, a le témoignage au dedans de lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu, l'a fait menteur, car il n'a pas cru au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils.
5.10 Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
5.11 Et le témoignage est celui-ci, que {le Dieu} nous donna [la] vie éternelle, et la vie celle-ci est dans son Fils.
5.11 Et le témoignage est celui-ci : que le Dieu nous a donné [la] vie éternelle, et cette vie-ci est dans son Fils.
5.11 Et c'est ici le témoignage : que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils :
5.11 Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.
5.12 Le ayant le Fils a la vie; le n'ayant pas le Fils du Dieu n'a pas la vie.
5.12 Celui qui a le Fils, a la vie; celui qui n'a pas le Fils du Dieu, n'a pas la vie.
5.12 Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.
5.12 Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.
5.13 Je vous écrivis celles-ci afin que vous ayez vu que vous avez [la] vie éternelle, [à] les ayant foi dans le nom du Fils du Dieu. [[et afin que vous ayez foi dans le nom du Fils du Dieu.]]
5.13 Je vous ai écrit ces [choses-]ci ([à] ceux qui ont foi dans le nom du Fils du Dieu), afin que vous voyiez que vous avez [la] vie éternelle.
5.13 Je vous ai écrit ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.
5.13 Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.
5.14 Et celle-ci est la hardiesse laquelle nous avons vers lui, que le cas étant que nous demandions une certaine [chose] suivant sa volonté il nous entend.
5.14 Et la hardiesse que nous avons vers lui est celle-ci : que si nous demandons une certaine [chose] suivant sa volonté, il nous entend;
5.14 Et c'est ici la confiance que nous avons en lui, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute ;
5.14 Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.
5.15 Et le cas étant que nous avons vu qu'il nous entend lequel le cas étant que nous demandions, nous avons vu que nous avons les demandes lesquelles nous avons demandées depuis lui.
5.15 et si nous voyons qu'il entend de nous ce que nous demandons, nous voyons que nous avons les demandes que nous lui avons demandées.
5.15 et si nous savons qu'il nous écoute, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous avons les choses que nous lui avons demandées.
5.15 Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.
5.16 Le cas étant qu'un certain [individu] ait vu son frère péchant [un] péché [qui n'est] pas vers [la] mort, il demandera, et il lui donnera [la] vie, (à) les péchant pas vers [la] mort. Il est [un] péché vers [la] mort; je ne dis pas au sujet de celui-là afin qu'il ait requis.
5.16 Si quelqu'un voit son frère qui pèche [un] péché [qui n'est] pas vers [la] mort, il demandera, et il lui donnera [la] vie, [savoir] à ceux qui ne pèchent pas vers [la] mort. Il est [un] péché [qui est] vers [la] mort : au sujet de celui-là, je ne dis pas (afin) qu'il requière.
5.16 Si quelqu'un voit son frère pécher d'un péché qui ne soit pas à la mort, il demandera [pour lui] ; et il lui donnera la vie, [savoir] à ceux qui ne pèchent pas à la mort. Il y a un péché à la mort : pour ce péché-là, je ne dis pas qu'il demande.
5.16 Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu'il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il l'a donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort; ce n'est pas pour ce péché-là que je dis de prier.
5.17 Toute injustice est [un] péché, et il est [tel] péché pas vers [la] mort.
5.17 Toute injustice est [un] péché, et il est [tel] péché [qui n'est] pas vers [la] mort.
5.17 Toute iniquité est péché, et il y a tel péché qui n'est pas à la mort.
5.17 Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort.
5.18 Nous avons vu que tout le ayant été généré(pf) du Dieu ne pèche pas, mais le ayant été généré(ao) du Dieu se garde lui-même {garde luiB}, et le [étant] méchant ne touche pas (de) lui.
5.18 Nous voyons que quiconque est généré du Dieu ne pèche pas; mais celui qui est généré du Dieu se garde lui-même, et le méchant ne le touche pas.
5.18 Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas, mais celui qui est né de Dieu se conserve lui-même, et le méchant ne le touche pas.
5.18 Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.
5.19 Nous avons vu que nous sommes du Dieu, et le monde entier se trouve être dans le [étant] méchant.
5.19 Nous voyons que nous sommes du Dieu, et [que] le monde entier se trouve être dans le méchant.
5.19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier gît dans le méchant.
5.19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
5.20 Or nous avons vu que le Fils du Dieu est arrivé, et il nous a donné [une] perception intellectuelle afin que nous connaissions le [étant] véritable; et nous sommes dans le [étant] véritable, dans son Fils Jésus Christ. Celui-ci est le véritable Dieu et [la] vie éternelle.
5.20 Or nous voyons que le Fils du Dieu est arrivé, et il nous a donné [une] perception intellectuelle afin que nous connaissions le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, dans son Fils Jésus Oint : celui-ci est le Dieu véritable et [la] vie éternelle.
5.20 Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné une intelligence afin que nous connaissions le Véritable, et nous sommes dans le Véritable, [savoir] dans son Fils Jésus Christ : lui est le Dieu véritable et la vie éternelle.
5.20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ.
5.21 (Petits) enfants, ayez gardé isolé vous-mêmes depuis les idoles.
5.21 (Petits) enfants, gardez-vous isolés des idoles.
5.21 Enfants, gardez-vous des idoles.
5.21 C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.
2 Jean (chapitre 1)
1.1 L'[étant] plus âgé à [la] dame choisie et à ses enfants, lesquels moi j'aime dans [la] vérité, et pas moi seul mais aussi tous les ayant connu la vérité,
1.1 Celui qui est plus âgé, à [la] dame choisie et à ses enfants que moi j'aime dans [la] vérité (et [non] pas moi seul, mais aussi tous ceux qui connaissent la vérité)
1 L'ancien à la dame élue et à ses enfants, que j'aime dans [la] vérité, - et non pas moi seul, mais aussi tous ceux qui connaissent la vérité,
1 -L'ancien, à Kyria l'élue et à ses enfants, que j'aime dans la vérité, -et ce n'est pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité, -
1.2 à cause de la vérité la demeurant dans nous, et elle sera avec nous dans l'éternité;
1.2 à cause de la vérité qui demeure en nous (et elle sera avec nous pour l'éternité) :
2 - à cause de la vérité qui demeure en nous et qui sera avec nous à jamais.
2 à cause de la vérité qui demeure en nous, et qui sera avec nous pour l'éternité:
1.3 avec nous sera grâce miséricorde paix [d']à côté de Dieu [le] Père, et [d']à côté de Jésus Christ [Seigneur] le Fils du Père, en vérité et amour.
1.3 avec nous sera "grâce, miséricorde, paix," [d']auprès de Dieu [le] Père et [d']auprès de Jésus Oint, le Fils du Père, dans [la] vérité et [l']amour.
3 La grâce, la miséricorde, la paix, seront avec vous de la part de Dieu le Père et de la part du seigneur Jésus Christ le Fils du Père, dans [la] vérité et [dans l']amour.
3 que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité!
1.4 Je me réjouis(passé simple) très [de ce] que j'ai trouvé de tes enfants marchant dans [la] vérité, comme nous eûmes (+) [le] commandement [d']à côté du Père.
1.4 Je me suis très [fortement] réjoui [de ce] que j'ai trouvé de tes enfants marchant dans [la] vérité, comme nous [en] avons reçu [le] commandement [d']auprès du Père.
4 Je me suis fort réjoui d'avoir trouvé de tes enfants marchant dans [la] vérité, comme nous en avons reçu le commandement de la part du Père.
4 J'ai été fort réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité, selon le commandement que nous avons reçu du Père.
1.5 Et maintenant je te requiers, dame, pas comme t'écrivant [un] commandement nouveau, mais lequel nous avions depuis [le] commencement, afin que nous nous aimions les uns les autres.
1.5 Et maintenant, dame, je te requiers, [non] pas comme t'écrivant [un] nouveau commandement, mais celui que nous avions depuis [le] commencement, afin que nous nous aimions les uns les autres;
5 Or maintenant, ô dame, je te prie, non comme t'écrivant un nouveau commandement, mais celui que nous avons eu dès le commencement, que nous nous aimions les uns les autres :
5 Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, -non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, -c'est que nous nous aimions les uns les autres.
1.6 Et l'amour est celui-ci, afin que nous marchions suivant ses commandements; celui-ci est le commandement, comme vous entendîtes depuis [le] commencement, afin que vous marchiez dans lui [ce commencement].
1.6 et celui-ci est l'amour, afin que nous marchions suivant ses commandements. Celui-ci est le commandement (comme vous avez entendu depuis [le] commencement), afin que vous y marchiez;
6 et c'est ici l'amour, que nous marchions selon ses commandements. C'est ici le commandement, comme vous l'avez entendu dès le commencement, afin que vous y marchiez ;
6 Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement.
1.7 [Parce] que beaucoup [d'individus] qui égarent sortirent dans le monde, les ne déclarant pas Jésus Christ venant en chair; celui-ci est l'[individu] qui égare et l'antichrist.
1.7 [parce] que beaucoup [d'individus] qui égarent [loin de Jésus et de l'amour] sont sortis dans le monde, ceux qui ne déclarent pas Jésus Oint venant en chair : celui-ci est celui qui égare et l'antichrist.
7 car plusieurs séducteurs sont sortis dans le monde, ceux qui ne confessent pas Jésus Christ venant en chair : celui-là est le séducteur et l'antichrist.
7 Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist.
1.8 Observez(-vous) vous-mêmes, afin que vous n'ayez pas perdu lesquelles [choses] nous oeuvrâmes, mais que vous ayez eu (+) [un] plein salaire.
1.8 Observez-vous vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas ce que nous avons oeuvré, mais que vous ayez [un] plein salaire.
8 Prenez garde à vous-mêmes, afin que nous ne perdions pas ce que nous avons opéré, mais que nous recevions un plein salaire.
8 Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.
1.9 Tout le précédant et ne demeurant pas dans l'enseignement du Christ n'a pas Dieu; le demeurant dans l'enseignement, celui-ci a et le Père et le Fils.
1.9 Quiconque va au-delà et ne demeure pas dans l'enseignement du Oint [sur Lui et l'amour], n'a pas Dieu; celui qui demeure dans l'enseignement, celui-ci a et le Père et le Fils.
9 Quiconque [vous] mène en avant et ne demeure pas dans la doctrine du Christ, n'a pas Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine, celui-là a le Père et le Fils.
9 Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils.
1.10 Si un certain [individu] vient vers vous et ne porte pas l'enseignement celui-ci, ne l'ayez (+) pas dans [la] maison et ne lui dites pas [de] se réjouir;
1.10 Si quelqu'un vient vers vous et ne porte pas cet enseignement-ci [sur Jésus et l'amour], ne le prenez pas [en hébergement] dans [la] maison et ne lui dites pas [de] se réjouir;
10 Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne le saluez pas,
10 Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut!
1.11 car le disant (à) lui [de] se réjouir (il) communie (à) ses oeuvres méchantes.
1.11 car celui qui lui dit [de] se réjouir, participe à ses oeuvres méchantes [comme s'il les approuvait].
11 car celui qui le salue participe à ses mauvaises oeuvres.
11 car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises oeuvres.
1.12 Ayant beaucoup (à) vous écrire je ne souhaitai pas [le faire] à travers [le] papier et [le] noir, mais j'espère être devenu vers vous et avoir parlé bouche vers bouche, afin que notre joie soit ayant été complétée.
1.12 Ayant beaucoup (à) vous écrire, je n'ai pas souhaité [le faire] par [le] papier et [l'encre] noir, mais j'espère (de)venir vers vous et parler bouche vers bouche, afin que notre joie [commune] soit complète.
12 Ayant beaucoup de choses à vous écrire, je n'ai pas voulu le faire avec du papier et de l'encre, mais j'espère aller vers vous et vous parler bouche à bouche, afin que notre joie soit accomplie.
12 Quoique j'eusse beaucoup de choses à vous écrire, je n'ai pas voulu le faire avec le papier et l'encre; mais j'espère aller chez vous, et vous parler de bouche à bouche, afin que notre joie soit parfaite.
1.13 Il te salue les enfants de ta soeur la [étant] choisie.
1.13 On te salue, les enfants de ta soeur choisie.
13 Les enfants de ta soeur élue te saluent.
13 Les enfants de ta soeur l'élue te saluent.
3 Jean (chapitre 1)
1.1 L'[étant] plus âgé (à) Gaïus le (bien-)aimé, lequel moi j'aime dans [la] vérité.
1.1 Celui qui est plus âgé, à Gaïus, le (bien-)aimé que moi j'aime dans [la] vérité.
1 L'ancien à Gaïus, le bien-aimé, que j'aime dans [la] vérité.
1 -L'ancien, à Gaïus, le bien aimé, que j'aime dans la vérité.
1.2 (Bien-)aimé, je prie sincèrement [qu']au sujet de toutes [choses] toi prospérer et être sain, comme ton âme est prospère.
1.2 (Bien-)aimé, je prie sincèrement [qu']au sujet de toutes [choses] tu prospères et sois sain, comme ton âme prospère;
2 Bien-aimé, je souhaite qu'à tous égards tu prospères et que tu sois en bonne santé, comme ton âme prospère ;
2 Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme.
1.3 Car je me réjouis(passé simple) très [des] frères venant et témoignant [à] ta vérité, comme toi tu marches dans [la] vérité.
1.3 car je me suis très [fortement] réjoui [des] frères venant et témoignant [à] ta vérité, comme[nt] toi tu marches dans [la] vérité.
3 car je me suis très fort réjoui quand des frères sont venus et ont rendu témoignage à ta vérité, comment toi tu marches dans la vérité.
3 J'ai été fort réjoui, lorsque des frères sont arrivés et ont rendu témoignage de la vérité qui est en toi, de la manière dont tu marches dans la vérité.
1.4 Je n'ai pas [de] joie plus grande (de) ceux-ci, afin que j'entende les miens enfants marchant dans la vérité.
1.4 Je n'ai pas [de] plus grande joie de ces [choses-]ci, (afin) que j'entende [de] mes enfants marchant dans la vérité.
4 Je n'ai pas de plus grande joie que ceci, c'est que j'entende dire que mes enfants marchent dans la vérité.
4 Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité.
1.5 (Bien-)aimé, tu fais [étant] de foi lequel le cas étant que tu aies oeuvré dans les frères et ceci [étant] étrangers,
1.5 (Bien-)aimé, tu agis [en étant] de foi si tu oeuvres quoi que ce soit pour les frères, et ceci [bien qu'ils soient] étrangers,
5 Bien-aimé, tu agis fidèlement dans tout ce que tu fais envers les frères, et cela [envers ceux-là même qui sont] étrangers,
5 Bien-aimé, tu agis fidèlement dans ce que tu fais pour les frères, et même pour des frères étrangers,
1.6 lesquels (ils) témoignèrent [de] ton amour sous les regards de [l']église, lesquels tu feras bien ayant escorté dignement du Dieu;
1.6 lesquels ont témoigné [de] ton amour sous les regards de [l']église; lesquels tu feras bien [en les] escortant d'une manière digne du Dieu,
6 qui ont rendu témoignage à ton amour devant l'assemblée ; et tu feras bien de leur faire la conduite d'une manière digne de Dieu,
6 lesquels ont rendu témoignage de ta charité, en présence de l'Église. Tu feras bien de pourvoir à leur voyage d'une manière digne de Dieu.
1.7 car ils sortirent pour le nom n'ayant (+) aucune [chose] depuis les [ ] nationaux.
1.7 car ils sont sortis pour le nom, ne recevant rien de ceux des nations.
7 car ils sont sortis pour le nom, ne recevant rien de ceux des nations.
7 Car c'est pour le nom de Jésus Christ qu'ils sont partis, sans rien recevoir des païens.
1.8 Nous donc nous devons soutenir les tels, afin que nous devenions coopérateurs [dans] la vérité.
1.8 Nous donc, nous devons soutenir ceux qui sont tels, afin que nous devenions coopérateurs [dans] la vérité.
8 Nous donc, nous devons recevoir de tels hommes, afin que nous coopérions avec la vérité.
8 Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d'être ouvriers avec eux pour la vérité.
1.9 J'écrivis un certain [message] (à) l'église; mais Diotréphès le aimant être premier d'eux (il) ne nous accueille pas.
1.9 J'ai écrit un certain [message] (à) l'église, mais Diotréphès, celui qui aime être premier d'[entre] eux, ne nous accueille pas.
9 J'ai écrit quelque chose à l'assemblée; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit pas ;
9 J'ai écrit quelques mots à l'Église; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point.
1.10 À travers ceci, le cas étant que je sois venue, je rappellerai ses oeuvres lesquelles il fait, causant [avec de] méchantes paroles [contre] nous, et n'étant pas contenté sur celles-ci lui (il) n'accueille ni les frères et (il) empêche les souhaitant et (il) expulse de l'église.
1.10 À cause de ceci, si je viens, je rappellerai ses oeuvres qu'il fait [en] causant [avec de] méchantes paroles [contre] nous; et n'étant pas contenté de ces [choses-]ci, lui il n'accueille ni les frères et il empêche ceux qui [le] souhaitent, et [les] expulse de l'église.
10 c'est pourquoi, si je viens, je me souviendrai des oeuvres qu'il fait en débitant de méchantes paroles contre nous ; et, non content de cela, lui-même il ne reçoit pas les frères et il empêche ceux qui veulent [les recevoir], et les chasse de l'assemblée.
10 C'est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu'il commet, en tenant contre nous de méchants propos; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l'Église.
1.11 (Bien-)aimé, n'imite pas le [étant] mal mais le [étant] bien. Le faisant le bien (il) est du Dieu; le faisant le mal (il) n'a pas vu le Dieu.
1.11 (Bien-)aimé, n'imite pas ce qui est mal, mais ce qui est bien. Celui qui fait le bien est du Dieu; celui qui fait le mal ne voit pas le Dieu.
11 Bien-aimé, n'imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu ; celui qui fait le mal n'a pas vu Dieu.
11 Bien-aimé, n'imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n'a point vu Dieu.
1.12 Il a été témoigné [en faveur de] Démétrius par tous et par elle la vérité; or nous aussi nous témoignons, et tu as vu que notre témoignage est vrai.
1.12 Il est témoigné [en faveur de] Démétrius, par tous et par la vérité même; or nous aussi, nous témoignons, et tu vois que notre témoignage est vrai.
12 Démétrius a le témoignage de tous et de la vérité elle-même ; et nous aussi, nous lui rendons témoignage : et tu sais que notre témoignage est vrai.
12 Tous, et la vérité elle-même, rendent un bon témoignage à Démétrius; nous aussi, nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai.
1.13 J'avais beaucoup (à) t'avoir écrit, mais je ne veux pas t'écrire à travers [l'encre] noir et [la plume de] roseau;
1.13 J'avais beaucoup à t'écrire, mais je ne veux pas t'écrire par [l'encre] noir et [la] plume [de roseau];
13 J'avais beaucoup de choses à t'écrire, mais je ne veux pas t'écrire avec l'encre et la plume,
13 J'aurais beaucoup de choses à t'écrire, mais je ne veux pas le faire avec l'encre et la plume.
1.14 or j'espère t'avoir vu aussitôt, et nous parlerons bouche vers bouche.
1.14 or j'espère te voir aussitôt, et nous parlerons bouche vers bouche.
14 mais j'espère te voir bientôt et nous parlerons bouche à bouche.
14 J'espère te voir bientôt, et nous parlerons de bouche à bouche.
1.15 Paix (à) toi. Les [étant] amis te saluent. Salue les  [étant] amis suivant [le] nom.
1.15 Paix à toi! Les amis te saluent. Salue les amis, [chacun] suivant [son] nom.
15 Paix te soit. Les amis te saluent. Salue les amis, chacun par son nom.
15 Que la paix soit avec toi! Les amis te saluent. Salue les amis, chacun en particulier.

- Fin des trois épîtres de Jean -



Par rh  (les informations de cette page peuvent être copiées, imprimées, affichées, utilisées, partagées, distribuées, etc.)

Bible2000.Net