Bible2000.net Psaumes 119.130 : "La révélation de tes paroles éclaire, elle donne de l'intelligence aux simples."
 
Accueil | Bible | Sujets bibliques | Multimédia | Logiciels | Divers



Mes commentaires affichés sur le site Youtube "Briser Le Roc"
du "docteur" "Renaud Boris Mbota".



    Cette page contient plusieurs commentaires laissés sous des vidéos du "docteur" "Renaud Boris Mbota" de son site Youtube "Briser Le Roc".
     Mes convictions sont différentes des siennes sur plusieurs points. J'explique que le baptême n'est pas une aspersion, mais une intégration (une identification). J'explique ce qu'est le baptême du Saint-Esprit, etc.


1) Mon commentaire sous la vidéo intitulée: "Dieu parle-t-il encore par les prophètes ?"

1a)  La "Nouvelle Alliance" n'a pas débuté en l'an 70.

2) 
Mes commentaires sous la vidéo intitulée: "Comment le Christ a-t-il été baptisé".
2a)  Le baptême, une intégration (identification). Notre position par le baptême de l'Esprit.
2b)  Exemples bibliques du sens du mot "baptiser". Explication du baptême, etc. (grec).

3) Mes commentaires sous la vidéo intitulée: "Baptisé en Moïse et baptisé en Christ".
3a)  Explication du symbole du baptême en Moïse.
3b)  Baptisés DANS Moïse : une identification à Moïse.
3c)  Le baptême d'eau symbolise l'intégration DANS Jésus, par conséquent DANS Sa mort.
3d)  Confusion entre la définition du baptême d'avec la marche qui suit le baptême.

4) Mes commentaires sous la vidéo intitulée: "Qui voit l'usage d'eau dans Marc 16v16".
4a)  En "Marc 16.16", ce n'est pas le baptême du Saint-Esprit, mais le baptême d'eau.
4b)  Corneille s'était déjà repenti AVANT le baptême d'eau et celui de l'Esprit.



Vous pouvez vérifier tous les versets cités en vous servant du logiciel gratuit BIBLATI.



1) COMMENTAIRE SOUS LA VIDÉO INTITULÉE : "Dieu parle-t-il encore par les prophètes ?".

1a)

___1)  Vous dites que la "Nouvelle Alliance" aurait débuté en l'an 70 à la destruction de Jérusalem. L'Esprit répandu à la Pentecôte était bien sous l'air de la "Nouvelle Alliance". En "Actes 2.38" on dit bien que les péchés pouvaient être dès maintenant pardonnés. À sa mort, lorsqu'il a offert son sang, Jésus a enlevé le péché du monde, donc LORSQUE la "Nouvelle Alliance" a débuté. Donc la "Nouvelle Alliance" a déjà débutée des décennies avant que Jérusalem soit débruite en l'an 70. Ainsi, c'est bien DEPUIS sa conversion que Paul était ministre de la "Nouvelle Alliance" qui était déjà pleinement en vigueur à ce moment-là.

Jean 1.29:  "...il dit: Voici l'Agneau de Dieu, qui ÔTE le péché du monde."

Romains 11.27:  "Et ce sera mon alliance avec eux, LORSQUE j'ôterai leurs péchés."

1 Corinthiens 11.25:  "...Cette coupe est la nouvelle alliance en (ou "par") mon sang..." (car la préposition ἐν en grec signifie "par" lorsqu'elle est utilisée instrumentalement)

2 Corinthiens 3.6:  "Il nous a aussi rendus capables d'être MINISTRES d'une NOUVELLE alliance..."


___2)  Vous dites que maintenant un prophète ne dit plus "Ainsi dit le Seigneur". L'Expression : "Ainsi dit le Seigneur" est la même chose que dire : "L'Esprit du Seigneur dit ceci", ou "Voici ce que déclare l'Esprit du Seigneur".  Donc, au temps actuel, un prophète peut encore dire cela venant de Dieu.

Ézéchiel 11.5:  "Alors L'ESPRIT DE L'ÉTERNEL tomba sur moi. Et IL ME DIT: Dis: AINSI PARLE L'ÉTERNEL: Vous parlez de la sorte, maison d'Israël! Et ce qui vous monte à la pensée, je le sais."

Actes des Apôtres ( Segond 1910 ) :
21.10   "Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé Agabus, descendit de Judée,
21.11   et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit: VOICI CE QUE DÉCLARE LE SAINT ESPRIT: L'homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens."


___3)  Vous dites qu'en grec il y a le "passé composé". En grec, le passé composé n'existe pas, c'est l'Aoriste qui indique le passé. En français, on peut rendre l'Aoriste par le "passé simple", mais aussi par le "passé composé". De plus souvent on peut rendre "le parfait" (qui n'existe pas en français) par un "passé composé" ou un "présent" selon l'idée exprimée dans le contexte.

___4)  Vous dites ailleurs que Jésus est déjà revenu. Pourtant Jésus dit que de même que tout le monde voit l'éclat (la brillance) du soleil faire sa course à partir de l'est jusqu'à l'ouest, de cette même manière tout le monde verra le Seigneur venir sur des nués (de gloire). La trajecture du soleil est bien de l'est jusqu'à l'ouest, pas l'éclair. Or, cela n'est pas arrivé encore, cette venue de Jésus est donc à venir. Le mot grec ἀστραπή qui a été traduit par "éclair" (en "Mt 24.37") signifie une "brillance", un "éclat".

Luc ( Darby 1872 ) 11.36:  "Si donc ton corps tout entier est plein de lumière, n'ayant aucune partie ténébreuse, il sera tout plein de lumière, comme quand la lampe t'éclaire de son éclat (Strong, G796) ."

Matthieu ( Segond 1910 ) 24.27:  "Car, comme l'éclair (Strong, G796) part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme."

Donc:
Matthieu 24.27:  "Car, comme l'éclat [du soleil] part de l'orient (de l'est) et se MONTRE "jusqu'en" occident (à l'ouest), ainsi sera la venue (la parousie) du Fils de l'homme."


___5)  En "Hébreux 8.13", lorsqu'il est dit que la première alliance "est près de disparaître", c'est aux yeux des gens lorsqu'ils étaient encore sous l'Ancienne Alliance (donc depuis que cette prophétie avait été dite, donc depuis le moment où le prophète a prophétisé cette prophétie sous l'Ancienne Alliance"). À cet instant-là, ce n'était qu'une question de temps avant que Jésus vienne au monde mettre fin à cette première alliance laquelle était donc près de disparaître, car dès que cela a été prophétisé, dès ce moment-là elle était considérée comme vieille, commençant à être ancienne vue que la nouvelle allait bientôt débuter à la mort prochaine du Messie qui allait venir. Cette première alliance devenue ancienne a DISPARU à la mort de Jésus, car elle a été au même moment REMPLACÉE par une nouvelle ; car ces deux alliances ne pouvaient pas subsister en même temps.

Hébreux 8.13:  "En disant: une alliance nouvelle, il a déclaré la première ancienne; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître."

Hébreux 8.7:  "En effet, si la PREMIÈRE alliance avait été sans défaut, il n'aurait pas été question de la "REMPLACER" par une SECONDE."




2) COMMENTAIRES SOUS LA VIDÉO INTITULÉE : "Comment le Christ a-t-il été baptisé".

2a)

     Vous avez beaucoup de sujets très intéressants.
     Voici pourquoi je crois que le baptême est une intégration complète et non partielle.

     Voici un lien affichant tous les versets où se trouve le verbe "baptiser" dans le grec du "Nouveau Testament" (Strong 907, baptizo = baptiser) :
https://emcitv.com/bible/strong-biblique-grec-baptizo-907.html

   À l'époque de l'apôtre Paul, la "Septante" était souvent utilisée par les chrétiens. C'est la traduction grecque des écritures qui étaient en hébreu ; car le grec était la langue commune du peuple. Dans la Septante grecque (LXX), le verbe grec "baptiser" est seulement 2 fois dans l' "Ancien Testament" :  "Ésaïe 21.4" et "2 Rois 5.14".

Ésaïe ( Darby 1872 ) 21.4"mon coeur bat; le tremblement s'est emparé de moi ; la nuit de mon plaisir, il me l'a changée en effroi."

Ésaïe ( Segond 1910 ) 21.4:  "Mon coeur est troublé, la terreur s'empare de moi; la nuit de mes plaisirs devient une nuit d'épouvante."

Ésaïe ( LXX ) :
21.4
   {G3588, T-NSF} le
   καρδία {G2588, N-NSF} coeur
   μου {G1473, P-GS} (de) moi
   πλανᾶται {G4105, V-PMI-3S}, (il / elle) erre / s'égare
   καὶ {G2532, CONJ} et
   ἡ {G3588, T-NSF} la
   ἀνομία {G458, N-NSF} iniquité
   με {G1473, P-AS} moi
   βαπτίζει {G907, V-PAI-3S}, (il / elle) baptise
   {G3588, T-NSF} la
   ψυχή {G5590, N-NSF} âme
   μου {G1473, P-GS} (de) moi
   ἐφέστηκεν {G2186, V-RAI-3S} (il / elle) survient
   εἰς {G1519, PREP} dans
   φόβον {G5401, N-ASM}. peur

   Voici comment la version "Brenton" traduit en anglais ce verset grec :

Ésaïe ( LXX-En. Brenton 1851 ) 21.4: "My heart wanders, and transgression overwhelms me; my soul is occupied with fear."

   Je traduis "Brenton" en français : "Mon coeur erre, et la transgression m’envahit ; mon âme est occupée avec la peur."

   Environ 200 ans avant Jésus-Christ, en parlant d'une recette pour faire des conserves dans le vinaigre, on dit que Nicander a utilisé le mot grec "baptiser" pour dire que le légume doit être immergé (baptizo) dans le vinaigre. Or, on sait que le légume est complètement dans le vinaigre.


   Voici le 2e verset où le verbe "baptiser" se trouve dans la Septante grecque. En "2 Rois 5.14", le verbe grec "baptizo" de la Septante correspond au mot français "plongea" (ici dans la "Segond" traduit de l'hébreu):

2 Rois ( Segond 1910 ) :
5.1        "-Naaman, ...cet homme fort et vaillant était lépreux.
5.10    Élisée lui fit dire par un messager: Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain; ta chair deviendra saine, et tu seras pur.
5.14    Il descendit alors et se PLONGEA ("baptiser" ; Strong : en grec = G907 ; en hébreu = H2881) sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l'homme de Dieu; et sa chair redevint comme la chair d'un jeune enfant, et il fut pur."


     Dans le "Nouveau Testament", Paul nous montre que par l'Esprit de Dieu, Jésus a baptisé tous les croyants dans un seul corps (le Sien, celui de Jésus). Ce n'est pas seulement une partie de nous qui a été baptisé dans Son Corps, mais tout notre être. (J'utilise la version "Darby Top 2021" actuellement en préparation, car elle est plus précise selon le grec).

1 Corinthiens ( Darby  Top 2021 ) :
12.13 "Car aussi, par* un seul Esprit nous avons tous été baptisés** dans*** un seul corps,..."
12.27 "Or vous, vous êtes le corps de Christ,..."

   Paul dit qu'en étant intégré (baptisé) dans Jésus, on a de ce fait aussi été intégré (baptisé) dans Sa mort. Nous sommes donc baptisé, entré à 100% (complètement) dans Sa mort et non pas seulement une partie de nous. De ce fait, si on a été intégré (baptisé) dans sa mort en ayant été intégré (baptisé) en Lui, on a de ce fait été entièrement ensevelis avec lui.

Romains ( Darby  Top 2021 ) :
6.3 "- Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés dans* Jésus Christ, nous avons** été baptisés dans* sa mort ?
6.4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort,..."

   Donc, si par l'Esprit Saint, Jésus nous a baptisé dans son corps (donc EN Lui), nous avons donc été entièrement REVÊTUS de Lui, de Jésus. On n'a pas été revêtu seulement d'une partie de Jésus, mais de TOUT Jésus, car on a été mis entièrement DANS lui, c'est pourquoi il nous a entièrement revêtu de Lui. Nous sommes donc EN (DANS) Jésus à 100%. Donc, le baptême est une intégration COMPLÈTE et non pas PARTIELLE de nous-mêmes.

Romains ( Darby  Top 2021 ) :
3.27 "Car vous tous qui avez été baptisés dans* Christ, vous avez revêtu Christ :
3.28 ...car vous tous, vous êtes un dans Jésus Christ."


   En Jésus, selon Dieu, nous ne sommes donc plus dans notre corps de chair, mais dans le corps de Jésus assis dans le ciel, donc EN Lui.

Romains 3.23: "...tous ont péché..."

Romains 6.23: "...le salaire du péché, c'est la mort;..."

Romains 7.24: "Misérable que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort?"

Jean 8.36:  "Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres."

Romains ( Darby  Top 2021 ) 6.6 : "...notre vieil homme fut crucifié avec [lui], afin que soit dégagé** le corps***..."

Romains 8.10:  "...le corps est bien mort à cause du péché,..."

Romains 7.4:  "...vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort..."

Romains  6.8:  "...nous sommes morts avec Christ,"

Romains ( Darby  Top 2021 ) 7.6:  "...maintenant nous avons été dégagés de la loi {{qui condamne à mort}}, étant morts [dans ce corps*] dans lequel* nous étions retenus..."

Colossiens ( Darby  Top 2021 ) 2.11:  "...vous avez été circoncis d’une Circoncision (faite sans main) dans le dépouillement [entier] du corps de la chair par la circoncision du Christ,"

Éphésiens 2.15:  "ayant anéanti par sa chair la loi ...afin de créer en lui-même avec les deux {{Juifs et non Juifs}} UN SEUL homme nouveau... (2.16) et de les réconcilier, l'un et l'autre en UN SEUL CORPS, avec Dieu par la croix..."

1 Corinthiens 12.18:  "Maintenant Dieu a placé chacun ...dans le corps {{de Jésus}}..."

Romains 8.1:  "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans Jésus Christ."

1 Corinthiens 12.27:  "Vous êtes le corps de Christ..."

Colossiens 2.20:  "Si vous êtes morts avec Christ ...pourquoi, comme si vous viviez dans le monde..."     "...quand nous étions dans la chair,..." : Romains 7.5

Galates 6.14:   "...la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par laquelle le monde m'est crucifié, et moi au monde."

Éphésiens 2.6:   "il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ,"

Colossiens ( Segond 1910 ) :
3.1        "-Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
3.2     Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
3.3     Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu."


1 Corinthiens ( Segond 1910 ) :
1.23    "nous, nous prêchons Christ crucifié ;..."

2.2     "Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié."

Romains ( Segond 1910 ) :
8.32    "Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, ..."
8.33    Qui accusera les élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie!
8.34    Qui les condamnera? Christ est mort...
8.35    Qui nous séparera de l'amour de Christ?"


Note:
Romains ( Darby Top 2021 ) 6.6 : "...notre vieil homme fut crucifié avec [lui], afin que soit dégagé** le corps*** du péché..."

— v. 6** : Le verbe grec καταργέω (Strong 2673, "dégager") vient de la préposition κατά (Strong 2596, "selon") et du verbe ἀργέω (Strong 691, "cesser"/"arrêter"; une fois dans le N.T. : "2 Pierre 2.3". La "Septante" grecque contient trois fois ce mot grec "G691" : une fois en "Ecclésiaste 12.3" traduit à partir du mot hébreu "H988" qui est une seule fois dans l'A.T. {en "Ecclésiaste 12.3"} ; et deux fois en "Esdras 4.24" traduit à partir du mot hébreu "H989" qui est six fois dans l'A.T. {en "Esdras 4.21, 23, 24{2 fois}; 5.5; 6.8"}).  Le mot grec καταργέω (Strong G2673, "dégager") est aussi en "Luc 13.7"; "Ro 3.3, 31; 4.14; 7.2, 6"; etc.




2b)


    Merci de prendre le temps de répondre.
Concernant la traduction du mot grec "baptiser" traduit par "laver" ou "purifier", on peut voir ces versets via le lien que j'avais mis plus haut. Mais le verbe baptiser (Strong 907) en tant que tel ne signifie pas "laver" ou "purifier" ; ce sont les traducteurs (à l'exception de quelques-uns) qui l'ont traduit ainsi pour utiliser un language de notre époque.

Marc
( Segond 1910 ) :
7.4     "et, quand ils reviennent de la place publique, ils ne mangent qu'après s'être PURIFIÉS (Strong 907). Ils ont encore beaucoup d'autres observances traditionnelles, comme le lavage des coupes, des cruches et des vases d'airain."

Marc (Traduction Hugues Oltramare 1874) :
7.4     "Ils ne mangent point au retour du marché, sans s'être PLONGÉS (Strong 907) dans l’eau; et ils pratiquent encore beaucoup d'autres observances traditionnelles: le lavage des coupes, des brocs, des ustensiles d'airain et des lits."

En "Marc 7.4", on peut sous-entendre qu'ils parlaient de se plonger "les mains". Lors d'un repas, un père qui dit à son fils d'aller se laver avant de manger, ne signifie pas de prendre son bain, mais sous-entend de se laver "les mains". Ainsi, manger qu'après s'être baptisé sous-entend "s'être baptisé les mains" puisque c'est avec les mains qu'on mange et non avec son corps entier ; ses mains sont donc plongées ENTIÈREMENT dans l'eau, puisque c'est le mot "baptiser" qui est utilisé.

    En "2 Rois 3.11", il n'est pas écrit qu'Élie se faisait "baptiser" les mains, et encore moins que c'était en rapport avec une cuve d'airan près d'un autel pour les sacrifices.

    En "Exode 30.19", même si on voudrait supposer qu'ils ne plongeaient pas leurs mains ou leurs pieds dans la grande cuve d'airain, ils devaient au moins mettre de cette eau dans un bol plus petit pour se laver. Or, s'ils pouvaient mettre un tissu dans ce petit bol pour le tremper afin de se laver, il pouvaient également s'y plonger les mains puis les pieds.

    Ce que j'essayais de démontrer, ce n'est pas pour dire que "baptiser" signifie "plonger" ou "immerger", mais que ce qui est "baptisé" l'est complètement et non partiellement. Le mot "immerger" est uniquement en rapport avec du liquide. Il serait plus juste de traduire le mot grec par "intégrer" ou lieu de "immerger" ou "plonger". Ainsi, en rapport avec le liquide on peut penser à "immerger", mais en rapport avec du solide (ou le corps de Jésus) on peut penser à "incorporer". Concernant le spirituel, on pourrait le comparer au mot "identifier". Être baptisé en Jésus est donc une identification avec Jésus en étant devenu UN avec Lui, puisque "intégré" en Lui. En rapport avec le "baptême du Saint-Esprit", j'explique plus en détail ce mot dans mon étude intitulée : "Voici la véritable Église de Jésus-Christ et le baptême du Saint-Esprit", sur http://www.bible2000.net/sujets_bibliques/enseignement01.html

   Ainsi, baptiser ses mains, parle des mains au complet ; baptiser son corps, parle du corps au complet ; etc.

   Un point important : lorsqu'il est écrit que Jean baptisait, ce n'est pas "DANS" (into) l'eau, mais "DANS LA REPENTANCE". Selon le grec, c'est dans la repentance qu'une personne est baptisée par Jean.

Marc
( Segond 1910 ) 1.8:  "Moi, je vous ai baptisés d'eau; lui, il vous baptisera du Saint Esprit."

      Ce verset devrait, selon le grec, être traduit ainsi :

Marc ( Darby Top 2021 ) 1.8:  "Moi, je vous ai baptisés [[par]]* l'eau ; lui, vous baptisera par* l’Esprit Saint."

Note
( Darby Top 2021 ): "— v. 8 : litt.: "en, dans" ("in" en anglais); ce mot grec ἐν (Strong 1722) ne renferme pas d'idée de mouvement; ici, à cause du contexte, il est utilisé dans un sens instrumental étant ainsi mieux rendu par le mot "par" ("by" en anglais). Notes en "Matthieu 3.11". Dans ce verset 8, le premier des deux mots grecs ἐν (Strong 1722) est dans le grec du "Texte reçu", mais pas dans le Sinaïticus ni dans le Vaticanus dans lesquels ce mot grec pouvait être sous-entendu puisque le mot "eau" qui l'accompagne est au datif en grec et non au génitif."

    Donc, la signification de base de la préposition grecque ἐν (Strong 1722) est "en" ou "dans" (mais sans l'idée de mouvement); mais lorsqu'elle est utilisée instrumentalement, elle signifie "par". Un 2e mot existe en grec, c'est εἰς (Strong 1519) : son sens de base est "dans", et il renferme l'idée de mouvement ; son sens secondaire est "pour". Donc, en "Marc 1.8" l'expression "baptisés dans l'eau" n'est pas juste, mais c'est "baptisés par l'eau". C'est la même chose avec l'expression "baptisé du Saint-Esprit", on devrait traduire par "baptisé par le Saint-Esprit" ("1 Cor 12.13") pour être plus juste selon le grec. De plus, dans le grec du NT, en rapport avec le baptême de Jean et celui des disciples de Jésus, l'expression "baptiser DANS l'eau" (dans le sens d'entrer dans l'eau) n'existe pas, ni "baptiser DANS l'Esprit Saint" (dans le sens d'entrer dans l'Esprit Saint).
   Ainsi, le baptême de Jean, était un baptême "dans" (into) la repentance et non un baptême "dans" (into) l'eau.

Matthieu
( Darby Top 2021 ) 3.11: "Moi, par* (Strong 1722) l'eau, je vous baptise dans** (Strong 1519) la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales : lui vous baptisera par* l'Esprit Saint et le feu."

Note (Darby Top 2021): "— v. 11** : litt.: "dans" ("into", en anglais); ce mot grec "éis" renferme l'idée de mouvement, ce qui oblige à lier le verbe "baptiser" avec le mot "repentance" et non pas avec le mot "eau". Le baptême étant une intégration, on pourrait donc dire que symboliquement par l'eau, la personne est identifiée à la repentance. Note en "1 Corinthiens 12.13"."

      "Ézéchiel, 36:25" que vous citez ne dit pas que l'expression : "Je répandrai sur vous une eau pure" est égale à l'expression : "Je baptiserai sur vous une eau pure", même si l'Esprit Saint est répandu sur (et "en") nous lors du baptême de l'Esprit Saint. Lors du baptême de l'Esprit Saint, on reçoit l'Esprit Saint répandu sur (ou en) nous, parce qu'on est intégré (baptisé) dans Jésus. L'Esprit Saint est DANS Jésus, c'est pourquoi quand on est intégré (baptisé) en Lui on reçoit l'Esprit Saint par lequel on est abreuvé. Si une personne plonge dans une piscine, elle est alors revêtu de l'eau qui est dans la piscine et en est abreuvée. Une personne baptisée dans Jésus, est revêtue de Jésus, mais aussi elle est DANS le Saint-Esprit qui est dans Jésus, car elle est DANS Jésus.

Romains
( Darby Top 2021 ) 8.9:  "Mais vous, vous n’êtes pas dans* [la] chair, mais dans* [l’]Esprit, si justement [l’]Esprit de Dieu habite en vous. Or, si quelqu’un n’a pas [l’]Esprit de Christ, celui-là n’est pas de** lui"

     Souligons que TOUS les croyants sont baptisés de l'Esprit Saint à leur conversion et que le "parler en langue"  n'était pas un signe obligatoire ("1 Corinthiens 12.30").

1 Corinthiens
( Darby Top 2021 ) 12.13:  "Car aussi, par* un seul Esprit nous avons tous été baptisés** dans*** un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres ; et tous nous avons été abreuvés d'un seul Esprit."




3) COMMENTAIRES SOUS LA VIDÉO INTITULÉE : "Baptisé en Moïse et baptisé en Christ".

3a)

J'ajoute ici des détails qui s'accordent avec mes commentaires sous votre vidéo intitulée "Comment le Christ a-t-il été baptisé".
     Je suis d'accord avec vous lorsque vous dites que "Romains 6.3" ne parle pas d'eau et qu'en "1 Corinthiens 10.2" le peuple était baptisé en Moïse.
     Le peuple a été identifié à Moïse qui traversait la mer, et DE CE FAIT, le peuple a été introduit DANS la mer, même si la mer ne les recouvrait pas (sinon ils seraient morts noyés), mais la mer est bien une image de la mort dans laquelle le peuple est entré complètement. La mer symbolisait la mort de Jésus.
 Le chemin à travers l'ouverture de l'eau de la mer Rouge, symbolise le chemin (la mort de Jésus) dans lequel Jésus nous a fait passer avec Lui.

1 Corinthiens
( Darby Top 2021 ) :
10.1 "Car je ne veux pas que vous ignoriez, frères, que nos pères ont tous été sous la nuée, et ils ont tous passé à travers la mer ;
10.2 et dans* la nuée et dans* la mer, ils ont tous été baptisés** dans*** Moïse ;"

— v. 2** : en grec, ce verbe (Strong 907, "baptiser") est à l'indicatif aoriste, 3e pluriel ; mais dans le Vaticanus (4e siècle), il est au "moyen" (ἐβαπτίσαντο), tandis que dans le Sinaïticus (4e siècle), il est au "passif" (ἐβαπτίσθησαν). Note en "1 Corinthiens 12.13".

     Lorsqu'il est écrit que le peuple a été baptisé DANS Moïse, c'est une image des croyants baptisés DANS Jésus ("Romains 6.3"; "1 Corinthiens 12.13"). Le peuple a donc été symboliquement intégré (baptisé) dans Moïse ; autrement dit, le peuple a été "identifié" à Moïse comme s'il était DANS Moïse, et cela pour passer à travers l'eau de la mer qui symbolisait la mort de Jésus. Moïse symbolise Jésus. L'eau de la mer symbolise la mort de Jésus. Passer à travers l'eau de la mer symbolise passer à travers la mort (de Jésus). C'est comme si Moïse portait DANS lui tout le peuple pour le faire passer à travers l'eau de la mer. Donc, Jésus a porté DANS Lui tous les croyants pour les faire passer dans Sa mort. En ayant été baptisés (intégrés complètement) DANS Jésus on a de ce fait été baptisés dans Sa mort ; autrement dit, en étant DANS Jésus, on est passé par (intégré dans, entré dans) tout ce que Jésus a passé. Cette vérité est démontrée par l'image de Moïse ayant traversé l'eau avec le peuple qui le suivait (nous avons suivi Jésus dans Sa mort en étant DANS Lui, car Jésus l'a fait pour nous en nous portant en Lui).
1) Moïse = Jésus,
2) le peuple baptisé (intégré) DANS Moïse = les croyants baptisés (intégrés) DANS Jésus,
3) le peuple traversant la mer avec Moïse devant eux = Jésus traversant Sa mort avec les croyants DANS Lui,
4) le peuple a quitté l'Égypte en traversant la mer pour arriver sur un nouveau terrain (au désert) en sortant de la mer = les croyants ont quitté ce monde ("Galates 6.14") en traversant la mort avec (et DANS) Jésus (à la croix) pour arriver (de l'autre côté) dans les cieux par Sa résurrection et son ascension ("Colossiens 3.1-3").

     Ainsi donc, le baptême d'eau symbolise cela ; entrer dans l'eau (du baptême) symbolise entrer (être baptisé) dans Jésus, car l'eau symbolise un recouvrement complet, car les croyants qui ont été baptisés (intégrés) DANS Jésus ont REVÊTUS Jésus ("Galates 3.27"); et parce qu'on est entré dans Jésus on est passé par sa mort avec Lui (englouti dans Sa mort); et parce qu'on est passé par sa mort, on est passé par son ensevelissement, sa résurrection et son ascension dans le ciel : car nous sommes devenus UN avec Lui.
     Le fait que le peuple traversa la mer Rouge sur le sec signifierait que les croyants en Jésus "ne se sont pas mouillés" (une expression) lorsque Jésus les a fait passer par Sa mort avec Lui, autrement dit, le croyant n'avait aucun effort (oeuvre) à faire pour passer par Sa mort, c'est donc chose facile pour nous que Jésus a fait gratuitement pour nous, puisque Jésus a tout pris sur Lui, c'est comme se laisser faire en traversant la mer sur les ailes d'un oiseau.

Exode ( Darby 1872 ) 19.4:  "Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle, et vous ai amenés à moi."

    Les Égyptiens qui ont tenté de traverser la mer Rouge sont tous morts dans l'eau, car sans Jésus personne ne peut passer à travers Sa mort sur la croix pour atteindre Sa résurrection de l'autre côté. Autrement dit, personne ne peut ressusciter sans passer par et DANS Jésus dans Sa mort. Sortir de l'autre côté de la mer Rouge, c'est sortir de la mort par la résurrection. Or, les Égyptiens ne pouvaient pas, ceux n'étant pas baptisés (intégrés, identifiés) DANS Moïse, mais le peuple d'Israël pouvait. Ceux du peuple d'Israël qui sont sortis sur la terre de l'autre côté de la mer, symbolisent les croyants qui sont sortis de la mort de Jésus par Sa résurrection.

Romains 6.8:  "...nous sommes morts AVEC Christ,"

Éphésiens :
2.5     "... (Dieu) nous a rendus à la vie AVEC Christ...
2.6     il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ,"





3b)

      Peut-être ne m'avez-vous pas bien lu : j'ai bien écrit qu'Israël est entré dans la mer à SEC et qu'ils sont passés À TRAVERS LA MER et qu'ils ont été baptisés DANS Moïse (ce qui est une identification à Moïse). Que Dieu vous bénisse.




3c)

     Je ne ment pas et mon argument ne casse pas non plus. Vous semblez mélanger la signification de l'eau de la mer Rouge d'avec l'eau d'un baptême d'eau. Le baptême d'eau symbolise l'intégration DANS Jésus (et de ce fait l'intégration dans sa mort : "Romains 6.3"), tandis que l'eau de la mer Rouge symbolise la mort de Jésus ; et Moïse symbolise Jésus dans lequel nous sommes baptisés (intégrés, donc identifiés), et c'est Jésus qui nous a fait entré dans Sa mort en comparaison avec le peuple qui traversait l'eau de la mer en étant identifié (baptisé "en") à Moïse. J'ai déjà expliqué ce que signifie le sec à travers la mer Rouge.
      Les mots français "en" et "dans" peuvent souvent être synonyme, c'est pourquoi les traducteurs peuvent traduire le mot grec εἰς soit par "dans", soit par "en". De plus, en français la préposition "en" peut avoir plusieurs sens, y compris celui de "dans", c'est pourquoi un traducteur peut utiliser également "en" ou "dans" pour le mot grec ἐν. Voici ce que dit le dictionnaire Larousse :
<<<
EN (préposition) (latin "in" : dans, sur, etc.)
>>>
    
     Je vous ai cité le verset selon le grec. La préposition grecque εἰς qui lie le mot "baptisés" avec le mot "Moïse" signifie bien "dans" et avec l'idée de mouvement. Tandis que l'autre préposition ἐν accordée avec "nuée" et aussi avec "mer" signifie "dans" ou "en", mais sans l'idée de mouvement (il n'y a donc pas intégration avec ce mot ἐν); donc ce verset 2 ne dit pas qu'ils sont baptisés (été intégrés) dans la nuée et dans la mer (dans le sens d'être entré dedans) ; le mot grec ἐν n'a pas cette signification, mais indique un état, etc. Dans ce verset 2, c'est uniquement le mot grec εἰς qui indique un mouvement, celui d'être baptisé (être intégré) dans Moïse.

1 Corinthiens
( Darby Top 2021 ) :
10.2 "et dans* la nuée et dans* la mer, ils ont tous été baptisés** dans*** Moïse ;"

Notes dans "Darby Top 2021" :
— v. 2* : la préposition ἐν (Strong 1722) signifie "en" ou "dans" (sans l'idée de mouvement), mais quand elle est utilisée instrumentalement elle signifie "par". Note en "1 Corinthiens 12.13".
— v. 2** : en grec, ce verbe (Strong 907, "baptiser") est à l'indicatif aoriste, 3e pluriel ; mais dans le Vaticanus (4e siècle), il est au "moyen" (ἐβαπτίσαντο), tandis que dans le Sinaïticus (4e siècle), il est au "passif" (ἐβαπτίσθησαν). Note en "1 Corinthiens 12.13".
— v. 2*** : la préposition εἰς (Strong 1519) signifie "dans" (avec l'idée de mouvement), mais comme sens secondaire, elle a souvent le sens de "pour".

1 Corinthiens ( Segond 1910 Strong ) :
10.2    "G2532 qu'ils ont tous G3956 été baptisés G907 G5668 en G1519 Moïse G3475 dans G1722 la nuée G3507 et G2532 dans G1722 la mer G2281,"

1 Corinthiens :
10.2
   καὶ {G2532, CONJ} et
   πάντες {G3956, A-NPM} tous (nominatif)
   εἰς {G1519, PREP} dans
   τὸν {G3588, T-ASM} le (accusatif)
   Μωϋσῆν {G3475, N-ASM} Moïse (accusatif)
   ἐβαπτίσθησαν {G907, V-API-3P} ils ont été baptisés
   ἐν {G1722, PREP} dans
   τῇ {G3588, T-DSF} la (datif)
   νεφέλῃ {G3507, N-DSF} nuée (datif)
   καὶ {G2532, CONJ} et
   ἐν {G1722, PREP} dans
   τῇ {G3588, T-DSF} la (datif)
   θαλάσσῃ {G2281, N-DSF} mer (datif)

   Dans le grec, ce n'est pas l'ordre des mots qui indique avec quel mot un mot s'accorde, mais c'est la terminaison des mots (au nominatif, à l'accusatif, au génitif, au datif, etc.). De plus, souvent la fin d'une phrase en grec est en français le commencement de la phrase (en grec ils parlent comme à l'envers de nous en français : exemple, "blanc est le frigo" = "le frigo est blanc" ; c'est la terminaison des mots qui indique l'ordre à mettre en français). Même chose pour "1 Corinthiens 10.2".




3d)

Vous avez écrit ceci : "...ce peuple qui fut baptisé en Moïse fut ensuite détruit et Christ lui-même souligne qu'ils sont tous morts dans le désert...".
     Ici, vous mélangez la définition du baptême d'avec la marche qui suit le baptême. Tous les croyants ont été baptisés dans la mort de Jésus ("Romains 6.3") pour recevoir la vie éternelle et y marcher (verset 4) ; mais ensuite, dans leur marche, ils peuvent mourir ici-bas dans le corps terrestre. Tous les croyants ont été baptisés du (par le) Saint-Esprit ("1 Cor 12.13"; le baptême d'eau symbolise cela); mais ensuite, Dieu peut faire mourir un croyant s'il vit dans le péché sans vouloir sans détourner. Exemples :

Actes des Apôtres 5.10:  "Au même instant, elle tomba aux pieds de l'apôtre, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte; ils l'emportèrent, et l'ensevelirent auprès de son mari."

1 Corinthiens 11.30:  "C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts."

1 Corinthiens :
10.5  "Mais la plupart d'entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu'ils périrent dans le désert."
10.6       Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu."

etc. etc.




4) COMMENTAIRES SOUS LA VIDÉO INTITULÉE : "Qui voit l'usage d'eau dans Marc 16v16".

4a)

    "MBota" a écrit ceci : "C'est ce qui met hors-jeu les prétendus baptême d'eau par immersion où les baptisés n'invoquent jamais le nom du Seigneur en se faisant baptiser."

(1/3)
   Ici, auparavant, Paul n'avait jamais invoqué le nom de Jésus ; sa vision était récente. Il devait donc invoquer le Seigneur de lui pardonner. Tandis qu'en "Actes", Corneille et ceux de sa maison s'étaient déjà repentie de ses péchés dans le passé, bien avant l'arrivée de Pierre, car c'était un homme craignant Dieu, faisant des aumônes, etc. Corneille n'était pas un Juif et il n'était pas à Jérusalem lorsque Pierre prêcha au peuple de se repentir, en "Actes 2.38".

Actes des Apôtres ( Segond 1910 ) :
2.5        "Or, il y avait en séjour à Jérusalem DES JUIFS, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel."
2.22    "Hommes ISRAÉLITES, écoutez ces paroles! ..."
2.38    "Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit."

10.1       "-Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne.
10.2    Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d'aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement."
10.31   "Corneille, ta prière a été exaucée, et Dieu s'est souvenu de tes aumônes."


   Corneille avait seulement besoin d'entendre que le sauveur était Jésus et d'y croire ; c'est pourquoi lui et les siens ayant entendu Pierre parlé, ont reçu le Saint-Esprit à l'instant où ils ont entendu parlé du nom de Jésus comme celui destiné à nous sauver. Une personne ne peut pas recevoir le Saint-Esprit si elle ne s'est pas auparavant repenti de ses péchés ; donc Corneille s'était déjà repenti dans le passé ; il en est ainsi des gens qui avaient déjà été baptisés du baptême de repentance par Jean le baptiseur, et que plus tard il devaient croire dans le nom de Jésus pour recevoir le Saint-Esprit (après s'être fait baptiser d'eau une 2e fois).

Luc 13.5:  "...si vous ne vous repentez, vous périrez tous pareillement."

Actes des Apôtres
( Segond 1910 ) :
19.3   "Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.
19.4    Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus.
19.5    Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.
19.6    Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.
19.7    Ils étaient en tout environ douze hommes."

    En "Actes 19.5", il s'agit du baptême d'eau et non pas du baptême du Saint-Esprit, car ce n'est qu'après ce baptême d'eau, qu'ils ont reçu le Saint-Esprit (au verset 6). Ceci prouve qu'au verset 5, c'était bien un baptême d'eau, car lorsqu'on est baptisé du Saint-Esprit, on reçoit au même instant le Saint-Esprit ; donc si ils ont reçu le Saint-Esprit seulement au verset 6, c'est qu'au verset 5, il s'agissait du baptême d'eau. Cependant, Corneille a reçu le Saint-Esprit avant de se faire baptiser d'eau.

 Actes des Apôtres
( Segond 1910 ) :
11.14   "(Pierre) qui te dira (à Corneille) des choses par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison."

(Pierre dit à Corneille et à ceux de sa maison:)
10.42   "Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts.
10.43   Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.
10.44      Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
10.45   Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint Esprit était aussi répandu sur les païens.
10.46   Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu.
10.47   Alors Pierre dit: Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint Esprit aussi bien que nous?
10.48   Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d'eux."

11.15   "Lorsque je me fus mis à parler, le Saint Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement.
11.16   Et je me souvins de cette parole du Seigneur: Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint Esprit."
11.17   Or, puisque Dieu leur a accordé le même don qu'à nous qui avons cru au Seigneur Jésus Christ, pouvais-je, moi, m'opposer à Dieu?"


     En recevant le Saint-Esprit pour la première fois, ils ont donc été baptisés du Saint-Esprit comme Pierre l'a reçu au commencement en "Actes 2.1+". Mais ce n'est qu'après avoir été baptisés du Saint-Esprit ("Actes  11.15-16"), que Corneille et les siens se sont fait baptiser d'eau ("Actes  10.47-48") selon que le Seigneur l'avait ordonné.

Actes des Apôtres
( Segond 1910 ) :
1.5     "car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit."
...
2.1     "-Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2.2     Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
2.3     Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
2.4     Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer."


     Mr MBota, vous dites qu'être rempli du Saint-Esprit = être baptisé du Saint-Esprit. Cela est faux, puisque longtemps après avoir été baptisé du Saint-Esprit en "Actes 2", des disciples ont été de nouveau "rempli du Saint-Esprit" en "Actes 4.31". Or, le baptême du Saint-Esprit se fait une seule fois (une fois pour toute) dans la vie d'un croyant et à cet instant-là, il est ainsi intégré (baptisé) dans le corps de Christ (en Jésus lui-même pour faire UN avec lui) où il reçoit du même coup le Saint-Esprit en tant que fils adoptif.

Galates :
4.5     "...afin que nous reçussions l'adoption.
4.6     Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!"


     Il y a donc un seul baptême (du Saint Esprit), mais on peut être rempli du Saint-Esprit plusieurs fois par la suite, car on peut attrister le Saint-Esprit.


Éphésiens 4.5:  "[Il y a] un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême."

Éphésiens 4.30:  "N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption."

Actes des Apôtres
( Segond 1910 ) :
4.29    "Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance,
4.30    en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.
4.31    Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance."



(2 de 3) suite ...
     Or, si Pierre a ordonné à Corneille et aux siens (qui avaient reçu le baptême du Saint-Esprit) de se faire baptiser par la suite, c'est qu'il parlait obligatoirement du baptême d'eau, puisque c'est eux qui devait faire en sorte de se faire baptiser d'eau après avoir été baptisés du Saint-Esprit. Jésus a donc ordonné de baptiser d'EAU les gens qui se convertissent à Lui ; cet ordre a été donné aux disciples (en "Matthieu 28.19) et non pas au Saint-Esprit, car à la conversion, le baptême du Saint-Esprit est opéré par le Saint-Esprit (en "1 Corinthiens 12.13") et non pas par l'homme, mais le baptême d'eau est opéré par l'homme.

Matthieu ( Darby Top 2021 ) 28.19: "Étant donc allés, faites disciples* toutes les nations, les** baptisant dans*** le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit,"

— v. 19* : verbe grec μαθητεύσατε (Strong 3100, μαθητεύω, "faire disciple").
— v. 19** : en grec, le pronom personnel (masculin) se rapporte aux disciples et non pas aux nations.
— v. 19*** : préposition grecque (Strong 1519, εἰς) ayant comme signification de base : "dans" (avec l'idée de mouvement), et comme signification secondaire : "pour". Donc, « ...les baptisant "dans" le nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ». Ici, c'est le baptême d'eau, puisque ce sont les disciples qui baptisent ; ils baptisent donc, non pas dans le Père, le Fils et le Saint Esprit, mais "dans le NOM" du Père, du Fils et du Saint Esprit. Tandis qu'en "Romains 6.3", ce n'est pas le baptême d'eau, puisque le baptême (l'intégration, donc l'identification) s'est fait DANS (εἰς avec l'idée de mouvement) Jésus Christ, et non pas dans le NOM de Jésus Christ ; c'est donc un baptême opéré, non pas par les disciples, mais c'est Jésus ("Luc 3.16") qui baptise par le moyen du Saint-Esprit DANS (εἰς avec l'idée de mouvement) le Corps de Jésus lui-même, conformément à "1 Corinthiens 12.13" et à "Galates 3.27" où TOUS les croyants ont reçu ce baptême-là ; ils sont donc TOUS "en" Jésus Christ en position ("Romains 8.1"). Il est à noter que l'expression "baptiser dans (εἰς) l'Esprit" ne se trouve à aucun endroit dans le grec original du "Nouveau Testament". Mais l'expression "baptiser dans (ἐν) l'Esprit" se trouve en "1 Corinthiens 12.13" où le mot grec ἐν n'y a pas l'idée de mouvement, mais est utilisé d'une manière instrumentale prenant ainsi le sens de "par" ; donc, "baptiser par (ἐν) l'Esprit", mais "baptiser dans (εἰς) le Corps"; il s'agit du baptême de l'Esprit Saint. Lire la note en "Actes 2.38".


Actes des Apôtres ( WH++ ) :
22.16
   καὶ {G2532, CONJ} et
   νῦν {G3568, ADV} maintenant
   τί {G5101, I-ASN} quoi
   μέλλεις; {G3195, V-PAI-2S} tu vas [faire] ?
   ἀναστὰς {G450, V-2AAP-NSM} "t'étant levé"
   βάπτισαι {G907, V-AMM-2S} "aie baptisé toi" / "fais-toi baptiser" / "sois baptisé"
   καὶ {G2532, CONJ} et
   ἀπόλουσαι {G628, V-AMM-2S} "aie lavé toi" / "fais-toi laver" / "sois lavé"
   τὰς {G3588, T-APF} [de] les
   ἁμαρτίας {G266, N-APF} péchés
   σου {G4675, P-2GS} (de) toi
   ἐπικαλεσάμενος {G1941, V-AMP-NSM} "ayant invoqué"
   τὸ {G3588, T-ASN} le
   ὄνομα {G3686, N-ASN} nom
   αὐτοῦ. {G846, P-GSM} (de) lui

Actes des Apôtres ( Darby Top 2021 ) :
22.16 "Et maintenant que vas-tu [faire] ? T'étant levé, sois baptisé et soit lavé de tes péchés ayant invoqué son nom."

Actes des Apôtres ( Segond 1910 ) :
22.16   "Et maintenant, que tardes-tu? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur."


     Ainsi, le baptême d'eau est bien biblique et c'est un ordre du Seigneur Jésus. En "Marc 16.16", Jésus parle bien du baptême d'eau et non pas du baptême du Saint-Esprit, car la signification du baptême du Saint-Esprit n'était pas encore expliqué par Paul longtemps après et ce n'est pas l'homme qui baptise du Saint-Esprit, mais Jésus par l'Esprit Saint.

Marc ( Darby 1872 ) 16.16   "Celui qui aura cru et qui aura été baptisé sera sauvé ; et celui qui n'aura pas cru sera condamné."

Actes des Apôtres
( Darby 1872 ) 2.38: "Et Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, en rémission des péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit"

    Notons que Pierre ne dit pas qu'à moins d'être baptisé d'eau on ne peut pas recevoir le Saint-Esprit, mais il dit que si un croyant "se repent et se fait baptiser d'eau" il est certain dans ce cas qu'il recevra le Saint-Esprit s'il ne l'a pas encore reçu. Car Corneille et les siens ont reçu le Saint-Esprit juste avant avoir été baptisés d'eau ("Actes 10.47-48"). Ce n'est pas le baptême d'eau qui sauve, mais c'est Jésus qui nous pardonne personnellement.

     En "Luc 11.13", concernant le fait de demander le Saint-Esprit, il ne s'agit pas de recevoir le baptême du Saint Esprit, mais c'est dans le sens de recevoir, par exemple, la sagesse, etc. par le Saint-Esprit dans notre marche chrétienne de tous les jours.

Luc
( Darby 1872 ) :
11.11   "Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson?
11.12   Ou, s'il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion?
11.13   Si donc vous qui êtes méchants, vous savez donner à vos enfants des choses bonnes, combien plus le Père qui est du ciel donnera-t-il l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent."

Matthieu
( Darby 1872 ) :
7.9     "Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain?
7.10    Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent?
7.11    Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent."

Jacques
( Darby 1872 ) :
1.5     "Et si quelqu'un de vous manque de sagesse, qu'il demande à Dieu qui donne à tous libéralement et qui ne fait pas de reproches, et il lui sera donné ;
3.17    Mais la sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite paisible, modérée, traitable, pleine de miséricorde et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie."

Éphésiens :
1.17    "afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne [l'] Esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance,
3.16    afin que, selon les richesses de sa gloire, il vous donne d'être fortifiés en puissance par son Esprit, quant à l'homme intérieur"



(3/3) suite..
     De plus, avant que les disciples aient été baptisés du Saint-Esprit en "Actes 2.1+", Jésus leur avait déjà donné temporairement le Saint-Esprit auparavant dans le sens de recevoir une compréhension par le Saint-Esprit de ce que Jésus venait de leur expliquer après sa résurrection. Ce n'est pas la nouvelle naissance, car celle-ci s'opère au même instant que le baptême du Saint-Esprit ; l'un ne va pas sans l'autre, car notre esprit nait de nouveau ("Jean 3.3") lorsqu'on est baptisé (intégré) du Saint-Esprit dans le Corps de Jésus ("1 Corinthiens 12.13"), autrement dit lorsqu'on est, par l'Esprit-Saint, identifié à Jésus (à sa crucifixion, à sa mort, son ensevelissement et à sa résurrection) en étant devenu UN avec Lui et EN Lui ("Galates 3.27-28").

Luc :
24.44   "Et il leur dit : Ce sont ici les paroles que je vous disais quand j'étais encore avec vous, qu'il fallait que toutes les choses qui sont écrites de moi dans la loi de Moïse, et dans les prophètes, et dans les psaumes, fussent accomplies.
24.45   Alors il leur OUVRIT L'INTELLIGENCE POUR COMPRENDRE les écritures."

Jean :
20.21   "Les disciples se réjouirent donc quand ils virent le Seigneur. Jésus donc leur dit encore : Paix vous soit ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.
20.22   Et ayant dit cela, IL SOUFFLA SUR EUX, et leur dit : RECEVEZ [L']ESPRIT SAINT.
20.23   A quiconque vous remettrez les péchés, ils sont remis ; [et] à quiconque vous les retiendrez, ils sont retenus."


     Siméon et bien d'autres ont reçu le Saint-Esprit, mais sans toutefois avoir été baptisés du Saint-Esprit.

Luc
( Darby 1872 ) 2.25:  "Et voici, il y avait à Jérusalem un homme dont le nom était Siméon ; et cet homme était juste et pieux, et il attendait la consolation d'Israël ; et l'Esprit Saint était sur lui."


     Aussi, Jésus avait déjà donné le Saint-Esprit au 12 disciples, puis au 70 disciples pour chasser des démons et guérir les malades.

Luc :
9.1        "-Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et POUVOIR sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies.
9.2     Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades."


   Or, c'est bien par le POUVOIR du Saint-Esprit que les démons sont chassés.

Matthieu 12.28:  "Mais, si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous."


     On voit donc que les disciples avaient reçu temporairement plus d'une fois le Saint-Esprit avant d'avoir été BAPTISÉS du Saint-Esprit en "Actes 2" au jour de la Pentecôte. Par le baptême du Saint-Esprit, on reçoit le Saint-Esprit EN TANT QUE FILS adoptif. Il ne faut pas mélanger les choses.


Galates
( Darby 1872 ) 4.5:  "afin qu'il rachetât ceux [qui étaient] sous [la] loi, afin que nous reçussions l'adoption."

Éphésiens
( Darby 1872 ) 1.5:  "nous ayant prédestinés pour nous adopter pour lui par Jésus Christ,"

Romains
( Darby 1872 ) 8.15: "Car vous n'avez pas reçu un esprit de servitude pour être de nouveau dans la crainte, mais vous avez reçu [l']Esprit d'adoption par lequel nous crions : Abba, Père !"


     Note: en "Actes 8.38", en grec c'est bien la préposition "DANS" (Strong 1519) avec l'idée de mouvement : donc action d'entrer dans l'eau.

Actes des Apôtres ( WH++ ) :
8.38
...
   καὶ {G2532, CONJ} et
   κατέβησαν {G2597, V-2AAI-3P} "ils descendirent"
   ἀμφότεροι {G297, A-NPM} "les deux"
   εἰς {G1519, PREP} dans (avec l'idée de mouvement)
   τὸ {G3588, T-ASN} l'
   ὕδωρ, {G5204, N-ASN} eau
...

Actes des Apôtres ( Segond 1910 Strong ) :
8.38    "G2532 Il fit G2753 G5656 arrêter G2476 G5629 le char G716 ; G2532 G5037 Philippe G5376 et G2532 l'eunuque G2135 descendirent G2597 G5627 tous deux G297 dans G1519 l'eau G5204, et G2532 Philippe baptisa G907 G5656 l'eunuque G846."

Actes des Apôtres ( Darby Top 2021 ) :
8.38 "Et il ordonna d'arrêter le char, et Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans* l'eau ; et [Philippe] le baptisa."

— v. 38 : la préposition grecque εἰς (Strong 1519) signifie "dans" avec l'idée de mouvement, indiquant donc une action d'entrer dans l'eau.

Note:
     Il y avait 120 disciples qui ont été baptisés du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte (Actes 2.1+). Or, 120 disciples pouvaient très facilement baptiser 3000 personnes dans la même journée. 3000 divisé par 120 = 25 personnes qui pouvaient être baptisées en une seule journée par chacune des 120 personnes qui avaient déjà été baptisées du Saint-Esprit. Supposons que parmi les 120 il y en ait seulement 10 qui ont baptisé les 3000 personnes : 3000 divisé par 10 = 300 personnes baptisées par chacune de ces 10 personnes. Or, 300 baptêmes qui prend 30 secondes chacun (donc 2 personnes par minute), cela prend 2 heures et demi en tout à baptiser les 3000 l'un après l'autre en ligne. Ils auraient pu aussi être baptisés dans plusieurs bassins différents à Jérusalem. Il y avait de l'eau à l'année, sinon comment les gens pourraient-ils vivent sans eau plus de 3 jours ?
     Ce jour de la Pentecôte est au printemps, saison où il y a quand même de la pluie qui a été accumulée depuis les mois précédents (la fête de la Pentecôte est dans le mois de mai. À partir de la fin du mois de mai jusqu'à la fin de septembre, les précipitations de pluie se font plus rares).
     Concernant l'endroit où pouvoir les baptiser, il y en avait plusieurs (endroits) à Jérusalem. On voit une photo du bassin de Siloé sur le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Bassin_de_Siloé
    Il est écrit: "...c'est le bassin d'Ézéchias, et l'endroit où Jésus envoya se laver l'aveugle de naissance qu'il guérit dans l'Évangile selon Jean. Le bassin actuel est situé dans le district de Silwan à Jérusalem, juste au sud et en dehors des murs d'enceinte de la Vieille Ville."
     Il y a aussi la piscine de Béthesda à Jérusalem. En "Jean 5.3", on parle d'UN GRAND NOMBRE de personnes prêtes à se jeter dans cette piscine. Ce n'est donc pas une petite piscine. Une personne pouvait y être totalement immergée, car il est écrit au verset 7 : "JETER DANS la piscine".

Jean :
5.2     "Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.
5.3     Sous ces portiques étaient couchés EN GRAND NOMBRE des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau;

5.7     Le malade lui répondit: Seigneur, je n'ai personne pour me JETER DANS la piscine quand l'eau est agitée, et, pendant que j'y vais, un autre descend avant moi."

   Il y avait plusieurs bassins d'eau à Jérusalem et ses environs. Des bassins servaient même à laver des brebis avant de les sacrifier. Un homme pouvait être immergé totalement. Et 3000 personnes pouvaient prendre 2 heures 30 minutes à être baptisés par 10 disciples seulement, car il n'y avait pas de formule à dire ni de témoignage à donner devant les gens lors du baptême; c'était vite fait. On peut penser que plusieurs personnes pouvaient se faire de grandes réserves d'eau pour les mois plus secs ; sommes-nous plus intelligent qu'eux pour y avoir pensé ? Une chose est certaine : les 3000 âmes se sont fait baptiser le même jour.
[ Dieu pouvait aussi avoir fait pleuvoir fortement quelques jours avant la Pentecôte, afin de pourvoir à de l'eau pour les baptêmes.]





4b)

MBota a écrit ceci : "La question que j'ai à poser aux prédicateurs est la suivante: POURQUOI PRENEZ VOUS UNE INSTRUCTION DONNÉE À UN GROUPE PRÉCIS, POUR REPARER UN FAIT PRÉCIS ET EN FAITES VOUS UN ORDRE GÉNÉRAL ?"

     Je ne comprends pas ce bout : "POUR REPARER UN FAIT PRÉCIS"
     Je pourrais vous retourner la question. Pourquoi prenez-vous "Actes 2.23" qui est adressé aux Juifs lors de la fête de Pentecôte, et en faites-vous une généralité pour l'attribuer à un non Juifs qui n'était pas là le jour de la Pentecôte ? C'est-à-dire Corneille et ceux de sa maison. Ce n'est pas Corneille (un non Juif) qui a livré Jésus entre les mains des Romains pour le faire crucifier, ce sont les Juifs.
     J'insiste : Corneille ne vivait pas une vie de péché, parce qu'il s'était déjà repentie dans le passé ("Actes 10.2", il était un homme pieux et craignait Dieu), et c'est pourquoi Dieu lui a envoyé un ange pour faire venir Pierre pour qu'il entende la vérité sur Jésus le sauveur en qui il devait croire pour recevoir le Saint-Esprit.

[
Jean ( Segond 1910 ) 9.31:  "Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui là qu'il l'exauce."

Actes des Apôtres
( Segond 1910 ) 10.31:  "Corneille, ta prière a été exaucée, et Dieu s'est souvenu de tes aumônes."
]

     Un autre point: une personne qui se fait baptiser d'eau n'est pas obligé de confesser ses péchés au moment où elle se fait baptiser d'eau. Pourquoi ? Parce que la plupart des gens aujourd'hui, se font baptiser des jours ou des semaines après s'être repentie de leur vie de péchés devant Dieu. C'est mon cas aussi. Je me suis repenti envers Dieu, et ce n'est que quelques semaines après que je me suis fait baptiser d'eau lorsque cela s'est présenté. Je n'avais donc pas à faire semblant de simuler une 2e fausse repentance au moment du baptême d'eau, puisque je m'étais déjà repenti dans le passé. Donc, si Paul devait invoquer le Seigneur pour être pardonné dans le même temps où il devait se faire baptiser, ce n'est pas le cas de tout le monde qui se convertit (pour la raison mentionnée plus haut).





____________________


       Que Dieu vous bénisse.

r.h.

- Fin -


- Tous les enseignements, les commentaires et les textes sur les pages de ce site Web "Bible2000.Net" peuvent être utilisés, copiés, partagés, publiés, etc.


Bible2000.Net