Bible2000.net Psaumes 119.130 : "La révélation de tes paroles éclaire, elle donne de l'intelligence aux simples."
 
Accueil | Bible | Sujets bibliques | Multimédia | Logiciels | Divers


Voici la véritable Église de Jésus-Christ et le baptême du Saint-Esprit.

Cette étude tente de démontrer quelle est l´Église dont Jésus-Christ parlait de bâtir en disant : "Je bâtirai mon Église" (Matthieu 16.18).

Pour une meilleure compréhension de ce sujet sur l´Église, l´auteur a traité du ´corps de Christ´, du ´temple de Dieu´, du ´baptême du Saint-Esprit´, etc.

Lorsque jugé nécessaire, quelques mots grecs (de la langue originale du Nouveau Testament) sont analysés afin d´aider à mieux comprendre le sens des versets en question .
Vidéo: Texte + lecture vocale
(Cette étude est en construction...)





    Le verset de départ dans cette étude est dans l´évangile selon Matthieu au chapître 16 et au verset 18 qui dit:
"Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle."
    Tout d´abord, il est important de lire le contexte. Voici le contexte.
ÉVANGILE SELON MATTHIEU 16.15 à 18:
"Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t´ont révélé cela, mais c´est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle."

    Quelle est la véritable "PIERRE" sur laquelle Jésus dit qu´il bâtirait SON Église? À l´époque des apôtres, cette écriture biblique a été écrite en langue grecque. Et nous découvrons que les deux mots traduits par le mot "PIERRE" en français, sont en réalité deux mots différents dans le grec au verset 18: le premier mot est pétros (qui signifie "pierre" ou "caillou") et le deuxième mot est pétra (qui signifie "roc" ou "rocher").
    Donc il serait plus juste de traduire en français ce verset 18 ainsi:
"Et moi, je te dis que tu es Pierre (pétros), et que sur ce roc (pétra) je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle."

    Le premier mot (pétros) se trouve 154 fois dans toute la bible et partout il est traduit par "PIERRE". Le deuxième mot (pétra) est 15 fois dans la bible et il est traduit 8 fois par "roc", 7 fois par "rocher" et une fois il est une variante textuelle (version "Louis Segond"). Voici à titre d´exemples quelques-uns des versets parmi les 15 versets qui contiennent le mot "pétra" ("roc" ou "rocher"):
ÉVANGILE SELON LUC 6.48:
"Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc (pétra). Une inondation est venue, et le torrent s´est jeté contre cette maison, sans pouvoir l´ébranler, parce qu´elle était bien bâtie."
ÉVANGILE SELON MARC 15.46:
"Et Joseph, ayant acheté un linceul, descendit Jésus de la croix, l´enveloppa du linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc (pétra). Puis il roula une pierre à l´entrée du sépulcre."
ÉVANGILE SELON MATTHIEU 27.51:
"Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu´en bas, la terre trembla, les rochers (pétra) se fendirent,..."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 10.4:
"...et qu´ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher (pétra) spirituel qui les suivait, et ce rocher (pétra) était Christ."
LIVRE DE L´APOCALYPSE 6.15:
"Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers (pétra) des montagnes."

    Donc vue que Jésus parla de bâtir son Église sur pétra ("roc" ou "rocher") et non pas sur pétros ("pierre" ou "caillou"), il est donc clair ici que ce n´est pas sur l´apôtre Pierre que Jésus parla de bâtir son Église. Ainsi l´apôtre Pierre n´est pas celui sur qui Jésus parlait de bâtir son Église, comme plusieurs le pense en croyant que Jésus aurait bâti son Église sur le tombeau de Pierre qui, dit-on, serait en-dessous de la basilique à Rome. D´une part, il n´est dit nul part dans toute la bible que Pierre soit allé à Rome. Et d´autre part, il est dit que Pierre s´était mis d´accord avec l´apôtre Paul pour exercer son ministère envers les Juifs et pour que Paul lui, exerce son ministère parmi toutes les nations envers ceux qui ne sont pas Juifs. Nous voyons cela dans les versets suivants:
ÉVANGILE SELON JEAN 1.42:
"Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l´ayant regardé, dit: Tu es Simon, fils de Jonas; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). "(Ici le mot français "Pierre" est "pétros" en grec; et "Céphas" est la version araméenne du grec "Pierre" (pétros)).
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 1.18:
"Trois ans plus tard, je (l´apôtre Paul) montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas (l´apôtre Pierre), et je demeurai quinze jours chez lui."
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 2.9:
"...et ayant reconnu la grâce qui m´avait été accordée, Jacques, Céphas (l´apôtre Pierre portait le nom araméen "Céphas" qui signifie "pétros" en grec ("pierre" ou "caillou")) et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi (l´apôtre Paul) et à Barnabas, la main d´association, afin que nous allassions, nous vers les païens (vers les autres pays, vers tous ceux qui ne sont pas Juifs), et eux vers les circoncis (vers les Juifs)."
_______________________

    Une autre façon dont plusieurs croient, est que le ROC (pétra) sur lequel Jésus parlait de bâtir son Église, était Jésus lui-même. Voici quelques-uns des principaux versets qu´ils utilisent pour tenter de démontrer ce point de vue.
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 10.4:
"...et qu´ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 3.10,11:
"Selon la grâce de Dieu qui m´a été donnée, j´ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ."

    Nous voyons donc que Jésus est comparé à un rocher ou a un fondement sur lequel on bâtit dessus. Mais en regardant de plus près, nous voyons que ces trois versets (1 Corinthiens 3.10 et 11; 10.4) ne parlent pas de la même chose dont Jésus parle en Matthieu 16.18. Car en 1 Corinthiens 10.4, c´est le peuple d´Israël sous l´ancienne alliance qui était suivit par le Christ; par exemple, sous la forme d´une colonne de feu dans le désert. Et ceci a eu lieu environ 1450 ans avant la naissance de Jésus en chair par Marie. Il n´avait pas encore fait la déclaration (dans Matthieu 16.18) qu´il bâtirait son Église. Il dit: "...Je bâtirai mon Église...". Le verbe bâtir est au futur, ce qui montre que son Église n´était pas encore bâtie.
    Donc cela ne concorde pas avec 1 Corinthiens 10.4 qui dit que le peuple d´Israël n´était pas SUR le rocher, mais que le rocher les suivait. En Matthieu 16.18, l´Église sera SUR le roc et non pas DEVANT le roc: "...et SUR ce roc, je bâtirai mon Église..."(Matthieu 16.18).
    Ainsi avant sa naissance par Marie, Jésus existait en ce temps-là en forme de Dieu, mais ne portait pas encore le nom de "Jésus".
ÉPÎTRE DE PAUL AUX PHILIPPIENS 2.5 à 7:
"Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n´a point regardé comme une proie à arracher d´être égal avec Dieu, mais s´est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme,..."

    Concernant 1 Corinthiens 3.10 et 11, il est évident que ces versets ne correspondent pas non plus à la déclaration de Jésus en Matthieu 16.18 qui dit que c´est Jésus lui-même qui bâtirait son Église: "...JE BÂTIRAI mon Église...". Car en 1 Corinthiens 3.10 et 11, bien que Jésus soit comparé à un fondement, nous constatons que Paul lui-même dit que ce n´est pas Jésus qui bâtit dessus ce fondement mais d´autres personnes que Jésus: "...J´AI (l´apôtre Paul) posé le fondement...", "...et UN AUTRE (disciple) BÂTIT dessus.", "...que CHACUN prenne garde à la manière dont IL BÂTIT dessus." (1 Corinthiens 3.10 et 11).
    Il est donc bien important de faire concorder des versets dont le contexte parle de la même chose. Par exemple, Jésus est comparé à un rocher, une porte, un berger, du pain, une graine, un serment, un roi, etc. Mais un même mot peut représenter tantôt une chose et tantôt, dans un contexte différent, une autre chose.
_______________________

    Il y a donc une autre explication pour le verset de Matthieu 16.18, qui je crois correspond à l´ensemble des écritures de la bible.
    Mais examinons premièrement pour voir ce qu´est l´Église dont Jésus parla de bâtir.
    Le mot français "ÉGLISE" est la traduction du mot grec "ékklêsia". Ékklêsia vient de la préposition "ék" (de) et du verbe "kaléo" (appeler). Le mot ékklêsia (ÉGLISE) désigne non pas un bâtiment mais un groupe de personnes qui ont été "appelés de" quelque part. Par exemple, dans le nouveau testament ce mot grec est utilisé pour désigner:
- l´Église que Jésus bâtirait (Matthieu 16.18).
- une assemblée de païens à Éphèse (Actes des Apôtres 19.32,39,40(41)).
- l´assemblée des Israélites qui était avec Moïse au désert 1450 années avant Jésus Christ, et qui avait été appelée d´Égypte (Actes des Apôtres 7.38).
ÉVANGILE SELON MATTHIEU 16.18:
"Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église (ékklêsia), et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. "
ACTES DES APÔTRES 19.32,39,41:
"Les uns criaient d´une manière, les autres d´une autre, car le désordre régnait dans l´assemblée (ékklêsia), et la plupart ne savaient pas pourquoi ils s´étaient réunis. ...Et si vous avez en vue d´autres objets, ils se régleront dans une assemblée (ékklêsia), légale. ...Après ces paroles, il congédia l´assemblée (ékklêsia)."
ACTES DES APÔTRES 7.38:
"C´est lui qui, lors de l´assemblée (ékklêsia) au désert, étant avec l´ange qui lui parlait sur la montagne de Sinaï et avec nos pères, reçut des oracles vivants, pour nous les donner."

    Mais comme nous l´avons vu plus haut, cette assemblée au désert n´est pas la même "ÉGLISE" dont Jésus parle dans Matthieu 16.18, car l´Église (ékklêsia) au désert date d´environ 1450 ans avant la naissance de Jésus-Christ par Marie, tandis que dans Matthieu 16.18, nous voyons que Jésus n´avait pas encore commencé de bâtir son Église, car le verbe "bâtir" est au futur: "...je bâtirai mon Église (ékklêsia)..."
    Dans Matthieu 16.18 Jésus dit "MON Église". Ceci montre qu´il n´y a qu´une seule Église, car il dit "MON Église" et non pas "MES Églises". Cette unique Église appartient à Jésus-Christ et non pas aux hommes sur cette terre, car il dit "MON Église" et non pas "VOTRE Église", "VOS Églises" ou "LEUR Église".
    Le nouveau testament révèle que l´Église de Jésus-Christ est le corps de Jésus-Christ lui-même. C´est l´apôtre Paul qui nous le dit.
ÉPÎTRE DE PAUL AUX ÉPHÉSIENS 1.22,23:
"Il (Dieu) a tout mis sous ses pieds (à Jésus), et il l´a donné pour chef suprême à l´Église (ékklêsia), qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous."
ÉPÎTRE DE PAUL AUX ÉPHÉSIENS 5.23:
"...car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l´Église (ékklêsia), qui est son corps, et dont il est le Sauveur."
ÉPÎTRE DE PAUL AUX COLOSSIENS 1.24:
"Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l´achève en ma chair, pour son corps, qui est l´Église (ékklêsia)."

    L´apôtre Paul nous explique aussi que le corps de Christ est en réalité l´ensemble de ceux qui croient en Jésus-Christ.
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 12.27:
"Vous (les croyants) êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part."
    Donc vu que l´ensemble des croyants est le corps de Christ, cela veut dire que l´ensemble des croyants est l´Église de Jésus-Christ, puisque le corps de Christ est l´Église.
    C´est pour cette raison que, dans plusieurs de ses lettres, l´apôtre Paul fait ses salutations aux croyants en les nommant "Église". Car ce sont les croyants eux-mêmes qui sont l´Église et non pas le bâtiment où ils se réunissent.
ÉPÎTRE DE PAUL AUX COLOSSIENS 4.15:
"Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l´Église qui est dans sa maison."
ÉPÎTRE DE PAUL AU ROMAINS 16.5:
"Saluez aussi l´Église qui est dans leur maison. Saluez Épaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l´Asie."
ÉPÎTRE DE PAUL À PHILÉMON 1.1 à 3:
"-Paul, prisonnier de Jésus Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre bien-aimé et notre compagnon d´oeuvre, à la soeur Apphia, à Archippe, notre compagnon de combat, et à l´Église qui est dans ta maison: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!"

    Par exemple, avant sa conversion, lorsque l´apôtre Paul a maltraité des croyants, la bible dit que c´est l´Église qu´il a maltraité. Et en ayant persécuté l´Église, il a persécuté Jésus lui-même, puisque (comme nous l´avons vu)Église est le corps de Jésus-Christ.
ACTES DES APÔTRES 13.9; 8.3; 26.14 et 15 :
"Alors Saul, appelé aussi Paul,... Saul, de son côté, ravageait l´Église; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison. ...Nous tombâmes tous par terre, et j´entendis une voix qui me disait en langue hébraïque: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons. Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 15.9:
"...car je (l´apôtre Paul) suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d´être appelé apôtre, parce que j´ai persécuté l´Église de Dieu."
ÉVANGILE SELON MATTHIEU 25.40:
"Et le roi (Jésus) leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l´un de ces plus petits de mes frères, c´est à moi que vous les avez faites."

    La bible dit que le corps de Jésus-Christ est un temple dans lequel Dieu habite. Trois jours après la mort de ce temple (le corps de Jésus), il (ce corps, ce temple) a été relevé de la mort (il a été ressuscité).
ÉVANGILE SELON JEAN 2.19 à 22:
"Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! Mais il parlait du temple de son corps. C´est pourquoi, lorsqu´il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu´il avait dit cela, et ils crurent à l´Écriture et à la parole que Jésus avait dite."
ÉVANGILE SELON JEAN 14.10:
"... et le Père qui demeure en moi, c´est lui qui fait les oeuvres."

    Or vu que les croyants sont le corps de Jésus-Christ, cela veut dire que les croyants sont le temple de Dieu, puisque le corps de Jésus-Christ est le temple de Dieu. Comme l´apôtre Pierre, tous les croyants sont des pierres (pétros) vivantes et forment l´Église qui est le temple de Dieu.
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 3.16,17:
"Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l´Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu´un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c´est ce que vous êtes."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 6.19,20:
"Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu."

    Bien que Jésus dit qu´il n´a qu´une seule "Église", nous constatons qu´il existe plusieurs versets de la bible qui mettent le mot "Église" au pluriel: "les Églises". Mais en fait, il n´y a aucune contradiction en cela, car l´Église est un ensemble de personnes, et cet ensemble de personnes peut être séparé en plusieurs groupes.
    On peut comparer cela à un troupeau de 1000 brebis qu´un berger possède. Car, s´il divise son grand troupeau de 1000 brebis en 10 plus petits troupeaux de 100 brebis chacun, et qu´il place chacun de ses 10 troupeaux dans une ville différente, on peut dire alors qu´il possède en réalité un seul troupeau de 1000 brebis, même si cet unique troupeau est divisé en 10 troupeaux, un groupe dans chacune des 10 villes.
    Il en est ainsi du troupeau de Jésus-christ : ce troupeau (Église) peut être dispersé en plusieurs troupeaux (plusieurs églises), un ou plus dans chaque ville ou campagne. Mais tous ces troupeaux de brebis (ces Églises) sont en réalité un seul troupeau (une seule Église) qui appartient à Jésus Christ.
ÉVANGILE SELON JEAN 10.11:
"Je (Jésus) suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis."
ÉVANGILE SELON LUC 12.32:
"Ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume."
ÉVANGILE SELON JEAN 10.16:
"...il y aura un seul troupeau, un seul berger."
ACTES DES APÔTRES 20.28 et 29:
"Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau (les croyants) sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques (c´est à dire "surveillant"), pour paître l´Église du Seigneur, qu´il s´est acquise par son propre sang. Je sais qu´il s´introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n´épargneront pas le troupeau,..."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PIERRE 5.2 et 3:
"Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec dévouement; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau."
ACTES DES APÔTRES 16.5:
"Les Églises se fortifiaient dans la foi, et augmentaient en nombre de jour en jour."
ACTES DES APÔTRES 15.41:
"Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les Églises."
ÉPÎTRE DE PAUL AU ROMAINS 16.16:
"Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Églises de Christ vous saluent."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 1.2; 10.32:
"...à l´Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre: ...Ne soyez en scandale ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l´Église de Dieu,..."

    L´Église de Jésus-Christ et l´Église de Dieu, c´est une seule et même chose, car en appartenant à Jésus Christ nous appartenons à Dieu lui-même, car c´est pour Dieu que Jésus Christ nous a racheté.
LIVRE DE L´APOCALYPSE DE JEAN 5.9:
"...car tu (Jésus Christ comme un agneau) as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation;..."

    Donc les croyants sont l´Église de Jésus-Christ, le temple de Dieu et le corps de Jésus-Christ.
__________

    Ceci étant dit, l´apôtre Paul nous explique comment une personne, qui s'est convertie à Dieu par le message de Jésus-Christ, fait désormais partie du corps de Jésus-Christ.
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 12. 12, 13, 27:
"Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu´un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, ...(27) Vous (les croyants) êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, ..."

    Dans le verset 13, il est question du baptême du Saint-Esprit et non pas du baptême d´eau lequel est le symbole du baptême du Saint-Esprit.
    Le baptême du Saint-Esprit, c´est Jésus-Christ qui intègre (baptise, incorpore) la personne dans son corps (le corps de Jésus Christ) par le moyen du Saint Esprit.
    En grec, le verset 13 du chapître 12 de la première épître aux Corinthiens est quelque peu différent de ce qui est traduit en français. Voici plus correctement comment ce verset devrait être traduit à partir de la langue grecque originale :
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 12.13:
"Nous avons TOUS, en effet, été baptisés PAR un seul Esprit, DANS un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres,..."

    Ici, au verset 13, le mot grec "én" qui est traduit par le mot "PAR" dans "...PAR un seul Esprit" signifie "en" ou "dans", mais a, dans ce contexte, le sens instrumental, et c´est pourquoi il est mieux traduit ici par "par" en français. Exemple: "J´entre dans cette ville EN automobile" signifie en réalité "J´entre dans cette ville PAR LE MOYEN d´une automobile" et le sens du mot "EN" est intrumental; l´auto sert d´instrument pour entrer dans la ville.
    De plus, le mot grec "éis" qui est traduit par le mot "DANS" dans "...DANS un seul corps", signifie "dans", et comporte l´idée de gravitation, c´est-à-dire de mouvement; il a pour équivalent en anglais "into".
    Exemple: Quand je fais l´action d´entrer DANS une ville en auto, le mot "DANS" renferme l´idée de mouvement; c´est le sens de "éis" en grec, et signifie "dans". Mais quand je suis DANS la ville, le mot "DANS" ici, n´a pas l´idée de mouvement, et correspond plutôt au mot grec "én" sans toutefois avoir le sens instrumental, car en étant déjà à l´intérieur de la ville, on n´est pas en train de faire l´action d´entrer dans la ville, puisqu´on y est déjà; et dans ce cas il correspond au mot anglais "in".
    Le mot grec "éis" traduit par "DANS" dans "...DANS un seul corps", s´accorde obligatoirement avec le mot "baptiser", car le mot "baptiser" signifie "intégrer". Or, il y a nécessité de mouvement pour être intégré. "Intégrer" signifie "entrer dans" quelque chose "pour faire partie de" ce quelque chose.
    Le mot "baptiser" ne signifie pas littéralement "immerger" comme plusieurs l´enseignent. Car le mot français "immerger" est seulement en rapport avec du liquide. On immerge quelque chose dans du liquide (comme de l´eau) et non pas dans du solide (comme du bois). Le mot grec signifiant "intégrer" peut signifier l´intégration dans du liquide ou l´intégration dans du solide. Il renferme les deux sens. Donc, selon le contexte, quand il est en rapport avec le liquide on peut le comparer avec le mot "immerger" et quand il est en rapport avec le solide on peut le comparer avec le mot "incorporer".

    Donc, "1 Corinthiens 12.13" montre que, par le moyen du Saint-Esprit, TOUS les croyants ont été intégrés dans le corps de Jésus-Christ, c´est-à-dire en Jésus-Christ lui-même. C'est de cette façon qu'en position ils ont revêtu Jésus-Christ : en devenant un seul corps avec celui de Jésus-Christ. En devenant UN avec le Fils de Dieu, ils ont au même moment reçu la position de "fils de Dieu".
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 3.26,27,28:
"Car vous êtes TOUS fils de Dieu par la foi en Jésus Christ; vous TOUS, qui avez été baptisés en ("éis" en grec, et signifie "dans" avec l´idée de mouvement) Christ, vous avez revêtu Christ. Il n´y a plus ni Juif ni Grec, il n´y a plus ni esclave ni libre, il n´y a plus ni homme ni femme; car TOUS vous êtes UN en Jésus-Christ (ici "en" est "én" en grec, et signifie "dans" sans l´idée de mouvement et sans avoir le sens instrumental dans ce contexte)."
PREMIÈRE ÉPÎTRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 12.27:
"Vous (les croyants) êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part."

    Jean le baptiste nous dit que celui qui baptise par le moyen du Saint-Esprit, c´est Jésus-Christ lui-même.
ÉVANGILE SELON JEAN 1.33:
"Je ne le connaissais pas, mais celui qui m´a envoyé baptiser d´eau, celui-là m´a dit: Celui (Jésus) sur qui tu verras l´Esprit descendre et s´arrêter, c´est celui qui baptise du Saint Esprit."

    Si on traduis plus exactement la fin de ce verset à partir du grec, cela donnerait ceci:
"Celui sur qui tu verras l´Esprit descendre et s´arrêter, c´est celui qui baptise par le Saint Esprit."
    En effet, ici le mot "par" est le mot "én" dans le grec, et signifie "dans" ou "en" avec le sens instrumental (à cause du contexte), donnant ainsi en français le sens de "par".
    Ainsi, nous savons que celui à qui Dieu a pardonné sa vie de péchés devient UN avec le corps de Jésus, en ce que Jésus-Christ le baptise (l´intègre) dans son propre corps par le moyen du Saint-Esprit; et par ce fait ce croyant est abreuvé du Saint-Esprit qu´il reçoit lors de ce baptême.

    Nous comprenons maintenant que quelqu'un ne peut pas être né de l'Esprit (Jean 3) sans avoir été rendu une nouvelle créature en Jésus par le baptême du Saint-Esprit.
    Or, nous avons vu que lorsque le croyant devient une nouvelle créature (ou plutôt lorsqu´il devient une nouvelle création) par son intégration dans le corps de Jésus-Christ (Jésus étant une nouvelle création par sa résurection), c´est ce qu´on appelle "le baptême du Saint-Esprit"; et , le croyant reçoit le Saint-Esprit. Donc lorsque le croyant est baptisé par le Saint-Esprit dans le corps de Jésus-Christ, il reçoit le Saint-Esprit par lequel il est abreuvé; il devient ainsi une nouvelle créature en faisant partie de la nouvelle création qui est Jésus Christ par sa résurection.
_____

    En résumé, les croyants sont devenus UN avec Jésus-Christ, ce qui veut donc dire que par ce fait même, Dieu les considère maintenant comme ayant subi dans le passé tout ce que son Fils Jésus a subi : ils ont été crucifiés avec lui, ils sont morts avec lui, ils ont été ensevelis avec lui, ils sont ressuscités avec lui, et ils sont assis avec lui dans les lieux célestes. Tout cela parce que Jésus a pris leur place il y a 2000 ans, en s´identifiant à eux.
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 2.20:
"J´ai (l´apôtre Paul) été crucifié avec Christ;..."
ÉPÎTRE DE PAUL AU ROMAINS 6.8:
"... nous sommes morts avec Christ,..."
ÉPÎTRE DE PAUL AU ROMAINS 6.4:
"Nous avons donc été ensevelis avec lui..."
ÉPÎTRE DE PAUL AUX ÉPHÉSIENS 2.6:
"...il (Dieu) nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ,..."
ÉPÎTRE DE PAUL AUX COLOSSIENS 3.3:
"... votre vie est cachée avec Christ en Dieu."

    C´est comme une personne qui entre (est baptisé) dans un train (dans Jésus-Christ), et que ce train entre (est baptisé) dans un tunnel (la mort) et qu´il ressort à l´autre bout du tunnel et en plein jour (la résurrection). Celui qui, au début, est entré dans ce train (dans Jésus), est passé lui aussi dans ce tunnel (la mort) avec le train (Jésus), et est sorti lui aussi du tunnel (de la mort) en pleine lumière (la résurrection), car il était comme intégré (baptisé) dans le train (Jésus). Il est donc entré (baptisé) dans le train, puis entré (baptisé) dans le tunel, puis entré dans la lumière du jour et est allé à la gare (dans les lieux céleste). Le but étant que nous marchions maintenant dans cette nouvelle lumière du jour.
ÉPÎTRE DE PAUL AU ROMAINS 6.3 et 4:
"Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés (intégrés) dans (en grec: "éis"; "dans" avec l´idée de mouvement) Jésus Christ, nous avons (aussi) été baptisés dans (en grec: "éis") sa mort ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en (en grec: "éis") sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie."

    Donc en ayant été identifié avec Jésus-Christ, les croyants ont aussi été identifiés avec Sa mort. En étant devenu UN avec le corps de Jésus-Christ, ils ont donc tous subi ce que le corps de Jésus-Christ a subi: sa crucifixion, sa mort, son ensevelissement, sa résurrection, et ils sont maintenant assis dans les lieux célestes avec Jésus-Christ, puisqu´ils font partie du même corps que celui de Jésus-Christ. Voilà ce que Jésus-Christ a fait pour nous. Et cela nous est IMPUTÉ, lors de notre conversion, par le baptême du Saint-Esprit (au moment où Jésus nous intègre dans son propre corps pour faire partie de Lui). Voilà l´identification : être UN avec Jésus-Christ en position une fois pour toutes.
__________


    En devenant UN avec Jésus le Fils de Dieu, avec Son corps, nous avons de ce fait reçu la POSITION de "fils de Dieu".
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 3.26, 27:
"Car vous êtes TOUS fils de Dieu ...vous TOUS, qui avez été baptisés en Christ..."

    Pour la suite, il est très important de savoir et de comprendre que Jésus appartient à la lignée (postérité) d'Abraham via Marie laquelle est UNE SEULE chair avec Joseph par leur mariage. Joseph (époux de Marie) est de la lignée de David, et David est de la lignée de Juda. C'est ainsi que Joseph est de la tribu de Juda et que cela transmet donc cette position à Jésus d'être de la lignée de Juda. Juda est le fils de Jacob. Dieu a changé le nom de Jacob en le nommant Israël. Vue que Joseph est de la lignée de son ancêtre David, David de la lignée de Juda, et Juda de la lignée d'Abraham, cela fait que Jésus est de la lignée (postérité, descendance) d'Abraham.
ÉPÎTRE AUX HÉBREUX 7.14:
"car il est notoire que notre Seigneur est sorti de JUDA, TRIBU dont Moïse n'a rien dit pour ce qui concerne le sacerdoce."
LIVRE DE L´APOCALYPSE 5.5:
"...(Jésus) le lion de la tribu de Juda,"
ÉVANGILE SELON MATTHIEU 1.1-17:

"(1) Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d'Abraham. (2) Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra JUDA et ses frères; (3) JUDA engendra de Thamar Pharès et Zara; ...(15)... Matthan engendra Jacob; (16) Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ. (17) Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu'à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ."

    Puisque nous sommes UN avec Jésus, de ce fait nous sommes donc nous aussi de la descendance d'Abraham avec Jésus en étant UN avec Jésus.
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 3.16, 28, 29:
"(16) Or LES promesseS ont été faites à Abraham et à sa postérité... c'est-à-dire, à Christ. ...(28)...TOUS vous êtes UN en Jésus Christ. (29) ...vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse."

    Or, l'une des promesses que Dieu avait faite est que les gens des nations qui croiraient en Jésus (la descendance d'Abraham) seraient bénis en reçevant l'Esprit de Dieu.
LIVRE DE LA GENÈSE 22.18:
"Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité (en Jésus), parce que tu (Abraham) as obéi à ma voix."
ÉPÎTRE DE PAUL AUX GALATES 3.8, 14:
"(8) Aussi l'Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les nations par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! ... (14) ... afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les nations son accomplissement en Jésus Christ, et que NOUS reçussions par la foi l'ESPRIT qui avait été PROMIS."

   Sur la terre, avant sa mort, Jésus a parlé de l'Esprit-Saint promis comme n'étant pas encore répandu, car Jésus devait premièrement mourrir, ressusciter et être glorifié.
ÉVANGILE SELON JEAN 7.38, 39:
"Celui qui croit en moi (Jésus), des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Ecriture. Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié."
...à suivre...
...(cette étude n'est donc pas terminée) ...

 


r.h.






Bible2000.Net