Psaumes 119.130 : "La révélation de tes paroles éclaire, elle donne de l'intelligence aux simples."





Mes commentaires affichés sur le site Youtube
"Docteur Christ Gamaliel Segond".


   Mon commentaire sur le site Youtube nommé "Docteur Christ Gamaliel Segond".


1) Mon commentaire sous la vidéo intitulée: "EST-IL INTERDIT À LA FEMME DE PRÊCHER ? ( N1- DÉFINITION DES CONCEPTS DE 1 CORINTHIENS 14-26-29 )"
.
1a)  Précision sur le mot grec "gunê" (femme) et "thêlus" (femelle).

2) Mon commentaire sous la vidéo intitulée: "Résumé sur le concubinage".
1a)  Je démontre que le rapport sexuel avant mariage est un péché.


Vous pouvez vérifier tous les versets cités en vous servant du logiciel gratuit BIBLATI.



1) COMMENTAIRE SOUS LA VIDÉO INTITULÉE : "EST-IL INTERDIT À LA FEMME DE PRÊCHER ? ( N1- DÉFINITION DES CONCEPTS DE 1 CORINTHIENS 14-26-29 )".

1a)

{Dans la vidéo il est enseigné que le mot "gunê" ne signifie pas une femme qui n'a jamais été marié, mais une femme mariée, veuve ou séparée ; et que par conséquent les femmes jamais mariées peuvent enseigner dans l'assemblée. Je vais démontrer le contraire ci-dessous.}

   Le mot grec "thêlus" (Strong 2338, "femelle") est 5 fois le NT ("Matthieu 19.4", "Marc 10.6", "Romains 1.26, 27" et "Galates 3.28"), tandis que le mot grec "gunê" (Strong 1135, "femme" = une "femelle adulte", mariée ou pas mariée, veuve ou pas veuve) y est 221 fois.
   Même si Paul n'emploie pas le mot "thêlus" (femelle), cela ne signifie pas qu'il ne s'adresse pas à toutes les femmes (mariées ou pas encore mariées) quand il emploie le mot "gunê". C'est comme nous en français, si on parle d'une jeune "femme" non encore mariée, on n'emploie pas le mot "femelle", mais "femme" ; c'est la même chose pour Paul.

   Même si les mots prêcher et parler sont deux mots, quelqu'un qui prêche, du même coup il parle. Or quand Jésus "parlait", souvent il "enseignait". Donc "parler" peut aussi être employé pour dire qu'une personne "enseigne". Et donc, "ne pas parler" peut aussi être employé pour dire à une personne de "ne pas enseigner".


   On voit que vous n'êtes pas convaincu de tout dans votre enseignement, puisque vous utilisez les mots "il semble que", "probablement", etc.

   Dans votre 2e vidéo (qui suit celle-ci), ne forcez-vous pas les choses en disant : "...ça ne veut pas dire qu'un HOMME DE 12 ans qui se lève devant une femme de 50 ans ...[qu'elle] doit se taire...".

   À 12 ans ce n'est pas un homme, mais un enfant, même bibliquement.

   D'après votre raisonnement, une femme mariée de 50 ans qui a une fille non mariée de 25 ans, dans une assemblée, la mère n'a pas le droit de parler, tandis que sa fille de 25 ans a l'autorité de parler en enseignant sa propre mère dans l'assemblée, mais sa mère n'a pas autorité sur sa fille pour l'enseigner dans l'assemblée.

   Ce serait élever l'autorité de la fille au-dessus de sa propre mère dans l'assemblée. Cela n'aurait aucun bon sens. Et ce serait comme dire à la mère d'honorer sa fille dans l'assemblée, au lieu de dire à la fille d'honorer son père et sa mère dans l'assemblée. Dieu est un Dieu d'ordre moral.

   Contrairement à ce que vous dites, le mot grec "gunê" peut aussi signifier une jeune femme qui n'a jamais été mariée (donc non veuve non plus).


Matthieu 19.9:  "Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme (G1135, GUNE), sauf pour infidélité, et qui en épouse UNE AUTRE, commet un adultère."

   Jésus dit qu'on ne peut pas épouser une femme répudiée par son mari tant qu'il est vivant ("Matthieu 5.32"; "Romains 7.1-3"). Donc, en "Matthieu 19.9", dans les mots : "et qui en épouse UNE AUTRE", le mot "AUTRE" se réfère bien au même mot grec "gunê" (une autre femelle adulte, donc une femme dans le sens large du terme). Donc, "une autre GUNÊ, mais non mariée".


1 Corinthiens :
7.1      "...il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme (G1135, GUNE).
7.2      Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme (G1135, GUNE), et que chaque femme ait son mari."

   En "1 Corinthiens 7.1", c'est bien le mot grec "gunê" qui est utilisé pour signifier une fille adulte, donc une femelle adulte, donc une femme non mariée. Car on ne peut pas se marier avec une femme répudiée tant que son mari est encore vivant.


1 Corinthiens 7.27:  "Es-tu lié à une femme (G1135, GUNE), ne cherche pas à rompre ce lien; n'es-tu pas lié à une femme (G1135, GUNE), ne cherche pas une femme (G1135, GUNE). (7.28) Si tu t'es marié, tu n'as point péché ... (7.38)  Ainsi, celui qui marie sa fille fait bien, et celui qui ne la marie pas fait mieux."

   Ici à la fin du verset 27, le mot femme est bien "gunê" pour signifier une femelle adulte non mariée.
   Donc, quand Paul emploie le mot "gunê", pour lui ce mot signifie "femelle adulte", mariée ou pas mariée.


1 Corinthiens 14.34:  "que les femmes (G1135, GUNE) se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler... (35) ...car il est malséant à une femme (G1135, GUNE) de parler dans l'Eglise."

1 Timothée 2.11:  "Que la femme (G1135, GUNE) écoute l'instruction en silence, ...(12) Je ne permets pas à la femme (G1135, GUNE) d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme; mais elle doit demeurer dans le silence."


   Pour ce qui est du mot grec "thêlus", on le traduit par "femelle".

Matthieu 19.4 ( Darby 1872 ) :  "Et lui, répondant, leur dit : N'avez-vous pas lu que celui qui les a faits, dès le commencement les a faits mâle et femelle (Strong 2338, thêlus, "femelle")"


   Le mot grec traduit par "chef" est "tête".

1 Corinthiens 11.3:  " ...le chef {litt.: "tête"} de la femme, c'est l'homme ..."


    La tête de la femme est son mari. C'est la tête qui a autorité sur les mouvements de son corps.
   Or Adam et Ève ont été une seule chair dès le début et non pas après leur chute dans le péché.

Matthieu ( Darby 1872 ) :
19.4    " Et lui, répondant, leur dit : N'avez-vous pas lu que celui qui les a faits, DÈS LE COMMENCEMENT les a faits mâle et femelle,
19.5    et qu'il dit : 'C'EST POURQUOI ...les deux seront UNE SEULE CHAIR'? "


   Or, "une seule chair" signifie "un seul corps" de chair.

1 Corinthiens ( Darby 1872 ) :
6.16    "Ne savez-vous pas que celui qui est uni à une prostituée est UN SEUL CORPS [avec elle] ? 'CAR les deux, dit-il, seront UNE SEULE CHAIR'"


   Donc, Adam et Ève étaient UN SEUL CORPS dès le commencement avant leur chute.  Paul dit que le mari est la tête de la femme. Donc Adam était la tête d'Ève avant même qu'Ève pèche, car ils étaient UN SEUL CORPS de chair AVANT même de chuter dans le péché. Donc vue que la tête a autorité pour diriger son corps, cela signifie qu'Adam avait autorité pour diriger sa femme, et cela à partir du moment où elle a été crée dit Dieu.
   Ève est sorti d'Adam, c'est pourquoi Adam a autorité sur elle.

1 Corinthiens :
11.8    "Car l’homme n'est pas [tiré] de la femme, mais la femme de l’homme ;
11.10   POUR CETTE RAISON, la femme ...doit avoir sur la tête [une indication qu'elle est sous] une AUTORITÉ."


   Après leur chute, Dieu a tout simplement ordonné à Ève que son désir ne doit pas être vers un autre que son mari Adam et qu'elle doit respecter l'autorité de son mari sur elle.

Genèse ( Darby 1872 ) :
3.16    "...ton désir sera [tourné] vers ton mari, et lui dominera sur toi."


   Soyez béni !




2) COMMENTAIRES SOUS LA VIDÉO INTITULÉE : "Résumé sur le concubinage".

2a)

{Dans la vidéo il est enseigné que ce n'est pas péché si un père donne son consentement à sa fille qui va vivre en concubinage avec un homme en ayant des rapports sexuels avec lui, et que dans ce cas ce n'est donc pas de la fornication ou de l'impudicité.  Je vais démontrer le contraire ci-dessous.}

     Bonjour !
   À 50 secondes dans la vidéo (et aussi à 1 minute 40 secondes), vous dites qu'il n'y a pas de disposition biblique qui dit que l'acte sexuel avant le mariage soit une fornication (ou une impudicité) ; en grec, c'est le mot "pornéia" qui est le péché sexuel en général. Vous enseignez donc que certaines relations sexuelles avant le mariage ne sont pas un péché en concubinage.

   Or, en "1 Corinthiens 7.1-2", Paul dit que pour éviter la fornication (grec = pornéia), alors que l'homme se marie. Ce qui voudrait dire que si cet homme n'est pas marié et fait l'acte sexuel avec une femme, il commettrait donc la fornication (pornéia). Au verset 2, les mots "éviter l'impudicité" (pornéia) sont en rapport avec les mots du verset un : "ne point toucher de femme". Ici Paul ne parle pas d'inceste, d'adultère, de zoophilie, ou autres, mais uniquement du fait de "toucher sexuellement une femme non encore mariée". Ce n'est donc pas pour insulter votre intelligence si une personne partage ce point de vue.

1 Corinthiens :
7.1  "Pour ce qui concerne les choses dont vous m'avez écrit, je pense qu'il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme.
7.2  Toutefois, pour éviter l'impudicité {grec: "pornéia"}, que chacun ait SA femme, et que chaque femme ait SON mari."


   Aux verset 36 et 37, Paul indique que quand un père juge de ne pas faire MARIER sa fille, il parle bien que c'est parce que le père veut la garder VIERGE. Il ne parle pas de ne pas laisser aller sa fille en concubinage sexuelle sans être marié, sinon on serait dans la fornication (pornéia) du verset 1 et 2, et ce père ne pourrait pas la garder VIERGE en concubinage. Paul n'approuve JAMAIS les relations sexuelles avant le mariagle, mais plutôt le contraire (versets 2 et 37). Donc, quand l'homme quitte son père et sa mère, ce n'est pas pour vivre en concubinage en ayant des relations sexuelles, mais bien pour s'attacher à SA femme avec qui il est UNE SEULE CHAIR via le mariage.

1 Corinthiens :
7.36   "Si quelqu'un regarde comme déshonorant pour sa fille de dépasser l'âge nubile, et comme nécessaire de la marier, qu'il fasse ce qu'il veut, il ne pèche point; qu'on se marie.
7.37   Mais celui qui a pris une ferme résolution, sans contrainte et avec l'exercice de sa propre volonté, et qui a décidé en son coeur de garder sa fille vierge, celui-là fait bien."

Matthieu 19.5:  "...C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?"


   La relation sexuelle avant mariage n'était pas permise non plus sous l'Ancienne Alliance, mais était considérée comme criminelle.

Deutéronome :
22.17  "il lui impute des choses criminelles, en disant: Je n'ai pas trouvé ta fille vierge. ..."
22.20  "Mais si le fait est vrai, si la jeune femme ne s'est point trouvée vierge,
22.21  on fera sortir la jeune femme à l'entrée de la maison de son père; elle sera lapidée par les gens de la ville, et elle mourra, parce qu'elle a commis une infamie en Israël, en se prostituant dans la maison de son père. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi."


   Sous l'Ancienne Alliance, Dieu dit que si un homme a couché (acte sexuel) avec une femme non mariée (ou non fiancée), il était obligé alors de la prendre pour épouse. En couchant avec elle, il aurait donc péché avant de l'épouser. Si ce n'était pas péché, alors Dieu ne l'aurait pas obligé à la prendre pour épouse ; et en l'épousant cela évite d'être en fornication (pornéia) avec elle par la suite.

Deutéronome :
22.28  "Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,
22.29  l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent; et, parce qu'il l'a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra."


   Attention ! Dieu ne dit pas à un chrétien aujourd'hui de se marier avec une femme dont il avait déjà connu dans le passé avec qui il a déjà eu une relation sexuelle ; Dieu ne le considère pas non plus comme étant marié avec elle.
   Il faut marcher selon l'Esprit lequel ne nous pousse pas à agir dans la confusion ou dans l'incertitude, sinon ce ne serait pas marcher par la foi qui vient de Dieu. Il faut faire attention au piège du malin qui veut faire dévier notre vie de sainteté vers une vie influencée par le péché d'une autre personne avec qui il (le diable) voudrait qu'on se marie spécialement pour cela.

2 Corinthiens :
6.14  "Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?
6.15  Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle?
6.16  Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, ..."


    N'oublions pas que le "mariage" est une "alliance" entre deux personnes qui ont fait une entente, même si c'est dans leur chambre à coucher, comme Isaac qui, en couchant avec Rébecca dans la tente de sa mère (décédée) est devenue sa femme. Dieu est témoin si dans le secret 2 personnes se sont acceptées en mariage, elles ont fait un pacte, une alliance ; bien qu'il soit normal de le dire publiquement par la suite, et même devant les autorités sur papier.


Malachie 2.14: "Et vous dites: Pourquoi?... Parce que l'Éternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, A laquelle tu es infidèle, Bien qu'elle soit ta compagne et la femme de ton alliance."


   David a péché en couchant avec la femme d'Urie et elle est devenue enceinte ; mais après la mort d'Urie, David était en droit de se marier avec elle sans pécher. Mais Dieu fit mourir l'enfant dont cette femme était devenue enceinte de lui (David) durant cet adultère lorsque le mari de cette femme était encore vivant. Cet adultère lui a amené beaucoup de malheur dans sa vie par la suite (surtout au sein de sa famille) et jusqu'à sa mort : inceste de son fils avec sa soeur; révolte contre lui de son fils qu'il aimait le plus; une partie de son peuple qui le détestait; etc. etc.

   Le verset de "1 Jean 3.4" où on lit : "le péché est la transgression de la loi", est une mauvaise traduction. La Darby le traduit mieux ainsi : "le péché est l'iniquité".
   Dans "Romains 5.13", Paul dit qu'avant que la loi fut donnée par Moïse, le péché ÉTAIT déjà dans le monde, et pourtant il n'y avait pas la loi encore. Donc, le péché n'égale pas "transgression de la loi", bien qu'inversement la "transgression de la loi" soit un péché.

Romains 5.13: "car JUSQU'À la loi le péché ÉTAIT dans le monde. ..."


   Des gens n'ayant pas la loi, en transgressant leur conscience, ils pèchent, car ils sont une loi pour eux-mêmes. Dieu les jugera au dernier jour en tenant compte de la transgression de leur conscience.

Romains 2.14:  "Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes;"


   À la fin de l'enseignement sur mon site, cela est expliqué en détail sous le paragraphe "COMMENTAIRE SUR 1 JEAN 3.4". Titre : "Pourquoi fallait-il que les chrétiens ne soient plus sous la loi de l'ancienne alliance ?".

Soyez béni !


____________________

r.h.


^^

Tous les enseignements, les commentaires peuvent être utilisés, copiés, partagés, publiés, etc.

Bible2000.Net